Même lorsque nous ne l'attendons pas, la tour est là

L'expérience de la tour de Beaurevoir : lutter contre la fascination

Publié par Chloé Mariey & Mélanie Metier

Journal du projet

Semaine du 1er février

Une tour omniprésente

Avant même d'arriver à Beaurevoir, elle nous entête déjà. Ici, tout le monde ne parle que d'elle, alors qu'elle est située à l'écart du village. Elle nous est apparu comme une évidence lorsque nous l'avons choisi comme lieu d'étude, et pourtant elle nous dérange déjà, comme si tout était prémédité. A Beaurevoir, tout semble paisible, discret. Sur un rythme lancinant qui file aussi vite que la fuyante des paysages platoniques, elle tranche par sa fausse modestie. Assemblage de pierres de taille surmonté de plus petites pierres friables, sa forme courbe trône sur un monticule de terre comme si toute l'histoire du territoire se cristallisait en elle. Nous avons essayé de comprendre, des heures durant, pourquoi sa présence nous rendait si nerveuses. Elle est évidente comme l'horizon de la mer. Depuis n'importe quel point dans le village, nous savons dans quelle direction elle se trouve.

Faire corps avec la tour

Pour s'affranchir de sa présence, nous partons à sa rencontre. Pendant deux jours, nous restons à ses côtés, guettant au loin quiconque voudrait s'en approcher. Intimes gardiennes du lieu, nous passons de longues heures à arpenter en tous sens ses contours, nous nous nichons dans les creux qu'offrent ses murs délabrés, nous étirons ses lignes par des jeux de perspective, nous prélevons des échantillons de matière, nous tournons, tournons, et tournons en rond, debout, allongées, jusqu'à connaître les moindres dépressions de l'air qui l'englobe en tournoyant. Lasses, nous nous éloignons enfin, pour explorer les chemins environnants. Jusqu'où l'apercevront-nous? Au fil des collines, elle disparait et apparait derrière les mouvements de terre générant à chaque apparition une tension grandissante. Nous nous éloignons enfin, un dernier regard avant de revenir te voir.

L'arrivée à la tour depuis le village
L'arrivée à la tour depuis le village
Epouser les creux de la tour
Epouser les creux de la tour