Classe unique

Classe unique

Publié par Milan Otal et Tom Mattei

Journal du projet

Une classe unique, c’est spécial, m’avait assuré Marie-Line au téléphone. Ça demande un peu de temps comme tout mais vous verrez, au bout d’un moment on y est comme en famille. Marie-Line est l’institutrice et directrice de l’école primaire d’Ocana. Je me remémore ses mots en descendant le chemin menant à l’école toute neuve, construite en contre-bas du village. A vrai dire, je ne suis pas trop famille mais l’idée de la classe unique me plait.

Jour des présentations. On doit nous ouvrir. Attention, ils vous attendent, lance Marie-Line sur le perron. Un bonjour général. Alors, de ce côté, les petits. Là, les CE2, là les CM1 et les plus grands au fond. On était en train de faire de la conjugaison mais vous allez vous présenter, non ? Quarante yeux nous dévorent. Ah, et voilà Agnès, qui est assistante maternelle et animatrice, enfin on fera de vraies présentations plus tard. Vous restez pour manger ? Et Laetitia, en service civique pour l’année. Et je vous ai même pas fait visiter l’école ! Une salle de classe avec une table, des chaises, et deux tableaux – une moitié par niveau. Ici, une salle de jeu, avec des jeux surtout, c’est là que se passent les récréations quand il pleut. Ici, la cantine. Et le CDI.

Nous retournons face aux enfants tout curieux qui n’attendent que notre retour.

« On vous a dit ce qu’on va faire ensemble ? »

La classe s’exclame en cœur : « Un film ! »