Lettre g produite à partir de trois façons différentes. À gauche, la calligraphie, où les couleurs représentent les différentes parties significatives de la lettre faites d’un seul geste. Au centre, le lettrage, où chaque partie de la lettre a été décomposé en plusieurs traits au moment du dessin. À la droite, la typographie, où la lettre a été préconçue à l’aide de la machine afin de pouvoir être combinée à l’infini pour composer des textes.

Calligraphie, typographie ou lettrage ?

Publié par Mário Vinícius Ribeiro Goncalves

En donnant suite au travail commencé, les élèves sont présentés à trois façons distinctes de produire des lettres.

1

Lors de ma deuxième intervention à l’École Primaire Publique de Saint-Romain, le 16 février 2017, nous avons donné suite au travail commencé la semaine précédente : la découverte des outils d’écriture déjà disponibles, ainsi que des gestes fondamentaux de la calligraphie, dirigés à la création d’une composition libre contenant une version stylisée de la signature des élèves. Pourtant, entre les deux interventions, en analysant les travaux que les élèves avaient commencé ainsi que les approches en train d’être utilisées, j’ai jugé pertinent de commencer la séance en faisant une présentation et démonstration sur trois façons différentes de produire des lettres et, conséquemment, des textes.

2

Fred Smeijers, typographe néerlandais contemporain, expose de façon très claire les concepts de calligraphie, lettrage et typographie dans son livre Les Contrepoinçons. Dans ses propres mots (ici traduits par moi-même), la calligraphie n’a lieu que si « l’on fait chaque lettre avec notre main (ou une autre partie du corps) et lorsque chaque partie significative de la lettre est fait d’un seul trait. À partir de la calligraphie, des lettres entières, et même des mots entiers, peuvent être fait d’un seul trait ». Il est important de noter que, dans la calligraphie, la graisse de la lettre est déterminé par l’épaisseur de l’outil utilisé. À son tour, le lettrage comprend « l’usage de lettres dessinées. Ce sont des lettres dont les parties significatives ont été faites d’après plusieurs traits ». En dernier lieu, dans typographie, « la composition du mot, ainsi que la fabrication des lettres, sont déterminées par la machine [en question] ». Il s’agit donc de lettres préfabriquées qui peuvent être mécaniquement combinées à volonté pour composer des textes divers.

Travail d’élève où l’approche prédominante est calligraphique. Les éléments significatifs des lettres ont été faits d’un seul trait. En effet, des lettres et des mots entiers peuvent être faits d’un seul trait à partir de cette approche. Outils utilisés : feutres monolinéaires en plusieurs couleurs.
Travail d’élève où l’approche prédominante est calligraphique. Les éléments significatifs des lettres ont été faits d’un seul trait. En effet, des lettres et des mots entiers peuvent être faits d’un seul trait à partir de cette approche. Outils utilisés : feutres monolinéaires en plusieurs couleurs.

3

Cette résidence a l’enjeu d’éveiller la sensibilité des élèves aux lettres qui nous entourent quotidiennement, afin de les rendre des acteurs conscients et éclairés dans le paysage écrit. Est-ce que des aspects théoriques du dessin de caractères seraient-ils trop hermétiques pour les enfants ? Or, les concepts présentés font déjà partie des connaissances internalisées de façon synthétique par les élèves lorsqu’ils lisent, écrivent ou dessinent des lettres. Cela est démontré par l’échantillon même des travaux démarrés dans le cadre de cette résidence, que j’ai stratégiquement montré lors de la projection pour que les élèves identifient l’approche utilisée en analysant leurs propres travaux. Ainsi, je n’ai pas été surpris par le fait qu’ils ont appris de suite la différence entre ces trois approches de production des lettres, en étant sûr que cette appréhension de leur part nous permettra de transposer notre travail au domaine de la typographie de façon harmonieuse dès que ce moment sera arrivé. Après tout, l’intellectualisation du geste fait partie aussi de son processus de domptage, où la typographie joue un rôle majeur.

Travail d’élève où les lettres sont produites à partir du lettrage. Soit par le dessin de la masse, soit par le dessin des contours, nous pouvons constater que toutes les parties des lettres ont été faites de plusieurs traits. Outils utilisé : crayon.
Travail d’élève où les lettres sont produites à partir du lettrage. Soit par le dessin de la masse, soit par le dessin des contours, nous pouvons constater que toutes les parties des lettres ont été faites de plusieurs traits. Outils utilisé : crayon.
Thème(s)
Inventer la langue

Compte tenu de la situation sanitaire, l’accueil des Ateliers Médicis est fermé. +