Marylou, la monteuse, et un petit groupe d'élèves venus observer

Montage des films

Publié par Laure Bourdon Zarader

Journal du projet

Atelier montage des 7 et 8 juin

Un exercice technique...

Avec les enseignants, nous nous sommes beaucoup interrogés sur les modalités de l’atelier montage : le montage est un exercice rapidement rébarbatif, et qui nécessite par ailleurs des contraintes techniques assez importantes… Nous avons finalement décidé d’installer une station de montage temporaire dans la bibliothèque de l’école, où ma monteuse et moi travaillerons sur le montage des films pendant deux jours, et dans laquelle les enfants pourront passer, petit groupe par petit groupe, pour nous voir travailler.

... mais aussi créatif

Chaque visite (pendant le temps de classe, la récréation ou l’heure de la cantine) est l’occasion d’expliquer aux enfants ce que nous sommes en train de faire, mais aussi de leur demander leur avis : quelle prise préfèrent-ils ? quelle solution de montage auraient-ils choisi ? quelle police, quelle couleur, quelle musique pour le générique ?

L’un d’entre eux s’est proposé pour composer une petite musique au piano pour accompagner l’introduction du film, qu’il a lui-même lue. D’autres enfants, nous conseillant des chansons de leur choix pour le générique de fin de leur film, nous les ont chantées : c’était si réussi que nous les avons enregistrés pour les transformer en musiques de générique. Les élèves ont ainsi pu participer au montage non en simple spectateurs, mais en vrais acteurs de la post-production, apportant des idées inattendues et bienvenues.

Les Ateliers Médicis seront exceptionnellement fermés le jeudi 30 janvier 2020.