Atelier décoration

Atelier décoration

Publié par Laure Bourdon Zarader

Journal du projet

Atelier décoration des 24 et 28 mars

De la frustration

Une des réflexions que je n’ai cessé d’avoir au fur et à mesure des ateliers est la façon de faire participer les élèves à mon film. Il est difficile d’inclure des enfants dans le processus de fabrication d’un film : pour l’instant, j’avais privilégié des activités de création autour du film (écriture de leur propre version de Ma Pomme à partir d’un court résumé du film, petits exercices de tournage). Les enfants étaient d’ailleurs un peu frustrés que le « vrai film » se tourne sans eux, et loin d’eux : l’école est en Île de France, et le tournage se déroule intégralement en Pays de la Loire.

À la décoration

Mais pendant la préparation du tournage, une idée a surgi des réflexions que nous avions avec la décoratrice du film. Ma Pomme raconte la tentative de deux enfants, Pauline et Noham, de rester ensemble, alors que Pauline est censée suivre sa mère dans une autre ville. L’action se déroule au printemps, et lors du dernier plan du film, on découvre Pauline dans sa nouvelle école, plusieurs mois plus tard. Alors que nous cherchions une manière de marquer visuellement cette ellipse que l’on avait du mal à incarner, ma décoratrice a eu l’idée de faire sentir le temps qui s’est écoulé à travers une décoration de la salle de classe autour du thème de l’automne. Il nous fallait donc des dessins d’enfants aux couleurs de l’automne, et j’ai donc proposé un atelier décoration aux élèves de Gennevilliers.

À la décoration
Charlène, la décoratrice

Les petits chefs déco

Pour ne pas qu’il s’agisse d’un simple cours d’art plastiques, j’ai invité la décoratrice à venir superviser l’atelier, et guider les enfants, qui ont également travaillé sur des décorations pour la chambre de Pauline. Ils ont ainsi pu découvrir ce qu’était le travail d’un décorateur de cinéma : réfléchir aux personnages (qu’est-ce que Pauline dessinerait pour afficher chez elle ? qu’est-ce que Noham aurait pu faire comme dessin qu’il lui aurait offert ?), à la cohérence d’un décor (chercher à faire des peintures diversifiées, que les couleurs et les formes ne se répètent pas d’une œuvre à l’autre), et les contraintes techniques (utilisation de techniques qui passent bien à la caméra, comme de la craie grasse ou de la peinture, et bannissement de crayon de couleur qui se distinguera mal à l’image).

Les petits chefs déco
des techniques diverses, de la craie grasse au collage de feuilles mortes

Les Ateliers Médicis seront exceptionnellement fermés le jeudi 30 janvier 2020.