Illustration : Anne-Claire Jullien

De la fiction aux dessins

Publié par CNEPUK

Journal du projet
Théâtre Ecologie

L'un de nos questionnements aux prémices de la création se portait sur la communication. L'un de nos principaux enjeux étaient d'utiliser au minimum des ressources électriques. C'est en concertation avec Anne-Claire Jullien que l'illustration est devenue la solution.

Comment communiquer sans utiliser d'énergies polluantes ? Difficile. Là était notre questionnement. Nos prochains articles parleront de notre avancées sur la question. 
Au début du processus, nous voulions garder une trace de nos rencontres avec les élèves. Mais comment ? Enregistrements sonores ? Polaroids ?  Cyanotypes ? Tout y est passé. 

C'est avec la complicité d'Anne-Claire Jullien, graphiste et illustratrice, que nous avons décidé du processus.
Nous avons convenu de lui raconter nos séances, mais pas de façons techniques, mais plutôt du point de vue de ce que nous avons ressenti,  de ce qui nous a marqué. De son côté elle saisissait l'essentiel de nos récit pour les retranscrire en dessin. 

Ainsi dans ces traits, se trouve notre première rencontre où les élèves nous demandaient qui des fées ou des Trois Mousquetaires apparaitront dans le spectacle. Ou bien le jeu du Lucky Luke qui les immergeaient entièrement dans l'énergie du travail de groupe. Nous retrouvons aussi notre problématique principale : sortir notre poulpe du carcan manichéen (Eh oui les Poulpes nous courent rarement après pour nous dévorer !)

Première rencontre
Illustration : Anne-Claire Jullien

Notre première rencontre

"Est-ce que nous allons faire un spectacle sur les Trois Mousquetaires ? Ou un spectacle de fées et de princesses ?"

"Non, ce sera un spectacle sur un poulpe !"

"??????"

Le Lucky Luke
Illustration : Anne-Claire Jullien

Le Lucky Luke

"On fait un Lucky Luke, j'ai développé ma stratégie du FarWest ?"

Le poulpe de l'horreur
Illustration : Anne-Claire Jullien

Le poulpe de l'horreur

"Au secours ! Un poulpe me court après, je vais mourir !"

"Est-ce qu'on peut faire une improvisation où le poulpe ne vous court pas après ?"

"Au secours ! Un poulpe veut me noyer, je vais mourir !"

Les Ateliers Médicis sont fermés du 31 juillet au 22 août.