Les tableaux vivants dans cour de l'école

Restitution

Publié par Céline Pelcé et l’Atelier de l’Ours

Journal du projet

Le projet, par la puridisciplinarité de notre collaboration, a pris une forme tentaculaire et s’est développé dans la création de plusieurs outils et objets, qui ont formé une installation performative et participative en fin de résidence, comprenant :

- performance en tableaux vivants par les enfants, incarnant les plantes dans leurs milieux.
- série de bocaux élaborés au cours des 4 mois de recherche pour conserver les plantes : sirops, liqueurs, pesto, vinaigres.
- un séchoir à plantes créé pendant la résidence
- la dégustation de plantes sauvages fraîchement cueillies et cuisinés sous forme d’un menu.

Chaque milieu est symbolisé par des signes tracés sur le sol de la cour.

La cour comme lieu de restitution

La cour de l'école nous a servi à retranscrire la recherche. Nous avons partitionné l'espace de la cour selon la notion de "milieu", qui est un point de départ à toute la recherche : dans chaque milieu des plantes spécifiques, donc des tableaux vivants différents, et des recettes appartenant également à la spécificité de ces milieux.
 

Les tableaux vivants

Les tableaux vivants ont évolué tout au long de la résidence. La classe a été divisée en 5 groupe, un par milieu, et chaque groupe a incarné physiquement, au moyen d'une petite chorégraphie, les principes de son milieu : postures de plantes, temporalités, lien entre les plantes etc.

Goûter les plantes transformées pendant la residence

Au long de ces 4 mois, nous avons cueilli et transformé les plantes sauvages sous forme de différentes préparations, dans l'objectif de conserver leurs goûts et propriétés. Pestos, huiles, vinaigres, sirops étaient en attente dans notre laboratoire pendant la résidence, et ont été ouvert pour la restitution. Certaines préparations (sirops et pestos) se sont avérées plus pertinentes que d'autres (vinaigres), notamment dûs à des paramètres non maîtrisés d'ensoleillement des pots, d'humidité du laboratoire, etc; et de fermentations plus ou moins voulues ! ces expériences ont été présentées comme telles : dans le cadre d'une recherche, il faut expérimenter !

Dégustation de plantes sauvages fraîches et cuisinées

Nous avons cueilli et cuisiné une variété de plantes sauvages en cette dernière semaine de résidence, afin de montrer l'application simple d'une cuisine basée sur une cueillette de plantes sauvages. Les plantes sauvages représentant une source intéressante de nutriments, de nouvelles saveur, et un ingrédient local, de saison, et gratuit !

Les Ateliers Médicis seront exceptionnellement fermés le jeudi 30 janvier 2020.