cueillette sauvage, flore spontanée comestible

CUEILLIR POUR S'ALIMENTER

Publié par Céline Pelcé + l'Atelier de l'Ours

Journal du projet

Après avoir répertorier les plantes présentes sur ce territoire, nous rentrons dans l'action : cueillir les plantes présentes en quantités suffisantes pour en tirer une source d'alimentation, et de cuisine. Chaque semaine, deux sessions de cueillettes et de transformations

cueillette sauvage, flore spontanée comestible

Cueillette du 19 mars : fleurs de violettes, lamier pourpre, feuilles de plantain, Gaillet Gratteron, lierre terrestre.