Colère

Merci Jazz

Publié par Nawelle Aïnèch

on s'en souviendra...

On s'en souviendra qu'on peut parler avec son corps. Oui, on se rappellera que ce n'est pas le fait de tomber qui est important mais c'est le chemin que l'on fait jusqu'au sol qui est fondamental. Trouver la poésie dans les mouvements. S'exprimer par les gestes. S'exprimer quoi qu'il arrive.

Sortir cette boule noire de colère de nous, pour un instant au moins. Trouver la sérénité, pour un instant encore. Sortir cette joie, la partager, la communiquer et faire trembler ses cordes vocales jusqu'aux veines. Sortir nos angoisses, cette peur, figeant notre corps, développant notre monstre intérieur. Et puis MAJUSCULE, redevenir nous-même

on s'en souviendra...
Peur
on s'en souviendra...
Joie