La peur et le carton

La peur et le carton

Publié par Nawelle Aïnèch

La classe est partagée en trois groupes, selon trois émotions : la peur, la colère, la joie. Le premier groupe est celui qui va travailler sur l'émotion de la peur par le biais d'un costume en carton et en papier.

La peur

Cutter, ciseaux et pistolets à colle d'un côté, de l'autre, légèreté et poésie à travers l'origami.

Réalisation

Quelques petites règles pour ne pas perdre un doigt et on est parti pour créer un morceau d'armure contre la peur. Un peu comme lorsqu'on faisait des cabanes dans nos chambres pour empêcher les monstres d'entrer.   Ma peur à ce moment là, c'est qu'ils se coupent un morceau de peau.  

Réalisation

Le triangle

Chacun assemble au pistolet à colle, les petits morceaux de triangle de son côté. Et comme par magie, les différents parties s'emboitent parfaitement entre elles. La plus grosse peur de ces gamins, c'est de ne pas y arriver, comme si, à dix ans à peine, ils devaient avoir acquis tout le savoir du monde. Troublant.

Le triangle