Le travail des pas sans son

Le travail des pas sans son

Publié par Mariana Delgadillo Espinoza et Daniel Alvarado Bonilla

Rester connecté à son écoute tout le temps.

Consigne difficile mais que nous avons tous travaillé. Autant les enfants que les chanteuses et percussionnistes ont cherché un geste des pas qui leur permet de se recentrer, suivre son propre rythme tout en restan attentif de celui des autres.

Résultat, les jours de répétition avec tout le monde les enfants avaient des grandes facilités pour écouter notre travail sur les partitions et on les entendais que très rarement quand il avaient un commentaire.

Je n’avais pas calculé que cette écoute aurait aussi une influence sur le public le jour de la restitution publique, j’avais peur qu’étant donné que les parents seraient présents avec des petits frères et soeurs le bruit de la salle ne permettrai une concentration aussi bonne qu’en répétition.

Je me suis trompée, la salle a su écouter le son des petits pas, suivre les enfants dans leurs actions et réactions et écoute la musique ancienne et contemporaine sans rompre ce moment surprenant pour nous tous.