A chaque brise le papillon change de place sur le saule

A chaque brise le papillon change de place sur le saule

Publié par Mariana Delgadillo Espinoza et Daniel Alvarado Bonilla

J’ai attendu avant de commencer le travail du Haiku “Papillon du Japon” de Robert Pascal…

J’ai bien fait…

En effet, la musique contemporaine est toujours mieux perçue quand un univers sonore est déjà bien construit. Les premières séances avec de l’improvisation, les bruitages, la gestuelle et le théâtre on bien préparé les enfants aux textures inégales et rugissantes de cette pièce.

Au début pas beaucoup de commentaires, juste la craint de pas retenir toutes les informations, ensuite la familiarisation et maintenant on arrive au point du travail des 3 voix superposées… ça devrait bien se passer…

Pour l’instant l’écoute n’est pas liée au contacte avec son corps, normal, mais au moins même si les unissons son quelque peu chaotiques et la polyphonie bien plus riche que celle écrite, les commentaires sont : trop bien ce papillon…