Le concert

Nous avons pu bien travailler la partie scénique. Les enfants qu’on a porté nous ont aussi beaucoup apporté.

Enfin nous avons eu le temps de développer la partie gestuelle, et de rôles que j’avais envie de gagner avec cette résidence. Enfin les sorcières sont devenues libres dans la musique contemporaine.

Les pièces même le plus étranges ont bien plu, notre proposition a été bien accueillie par les parents peu ou pas habitués à ce type de musique.

La surprise la plus grande fut celle du silence. Je m’attendait à avoir une salle bruyante car beaucoup d’enfants très petits sont venus avec les familles, et finalement ils ont été calmes, subjugués par les sons, la mise en espace, les voix et rythmes.

Les enfants contents d’eux mêmes, les artistes conscients de l’amélioration et de ce qui reste à faire, une fin de journée intense, fatiguant mais aussi ressourçante.