Questionnons et observons la ville. #2

Questionnons et observons la ville. #2

Publié par Collectif IDLV

Journal du projet

LA V I L L E

Comment comprendre la ville sans savoir d’où elle vient ? L’histoire de la ville à travers les siècles, a évolué au fur et à mesure des fonctions qu’on lui donnait. De l’idée d’une ville protectrice à celle d’une ville de service, la ville a évolué en se construisant, s’agrandissant, laissant parfois un patrimoine ou des traces d’une vie antérieure.

L’objectif était ici de pouvoir comprendre comment la ville s’organise aujourd’hui. Existe-t-il un schéma type de la ville ? Une sorte d’ADN que chaque ville aurait. On a pu voir que les villes, du moins en France, étaient organisées suivant des zones plus ou moins délimitées : le centre ville qui correspond aujourd’hui au centre administratif et tertiaire, comprenant une partie historique pour la plupart du temps, une ou des zone(s) d’habitations, parfois résidentielle(s), parfois collective(s), une ou des zone(s) industrielle(s) plus ou moins développées par secteur d’activité, et une zone agricole qui entoure la ville. Plus la ville est grande plus l’ensemble de ces zones sont diversifiées et plus elles sont variables en terme d’échelle.

La ville regroupe souvent différents types de services et d’infrastructures. Qu’elles soient publiques ou privées, elles participent à l’accessibilité des services pour la population des villes. L’accessibilité est une problématique très importante, d’autant plus dans le contexte dans lequel nous mettons en place notre projet. En effet, les villes proposent aujourd’hui une multitude de services, parfois même trop pour certaines opinions. Autoroutes, voies rapides, avenues, boulevards, rues, tous ces espaces de circulation permettent aujourd’hui à l’homme de pouvoir se déplacer n’importe où et de plus en plus rapidement. Mais quelle est réellement la place de l’homme dans tous ces nœuds de circulation et de services ? Où sont passés ces espaces de vie publique qui auparavant permettait aux hommes, quelles que soient leurs origines, de se retrouver et de débattre sur l’organisation de ce que l’on appelait la cité ?

D’après les observations de nos équipes d’apprentis citoyens, la ville peut évoluer. Elle peut redevenir l’endroit que l’homme peut avoir pour vivre une vie plus prospère. Trop de voitures disent certains, trop de magasins disent d’autres, pas assez de parcs et pas assez de gaîté dans le paysage grisâtre que peut proposer la ville. Les envies sont de taille à tout vouloir changer. Mais la connaissance de la ville ne viendrait-elle pas de l’expérience que l’on a de la vivre ?

 

LA V I L L E

Mardi 10 décembre - L’atelier Studio est reporté, l'atelier Danse Hip Hop se déroule au Centre social.