Lundi 6 mars 2017 ; rencontres

Lundi 6 mars 2017 ; rencontres

Publié par Adrien Ledoux et Maxime Matias

Journal du projet
Cette journée fut consacrée aux rencontres et aux présentations. Nous avons dans un premier temps rencontré Elie TOUSSAINT, Conseiller éducation artistique et culturelle à la DAC de Guadeloupe. Puis dans un second temps nous nous sommes présentés à l'équipe pédagogique de l'école Gratien Candace de Baillif, et nous leur avons présenté le projet.
Notre première rencontre avec Mr Toussaint s'est déroulée au 28 rue Perrinon dans les locaux de la Direction des Affaires Culturelles de Guadeloupe. Nous avons pu présenter notre projet de diplôme en lien direct avec cette résidence, ainsi ce fut l'occasion de montrer nos différentes expérimentations visuelles tout en introduisant nos objectifs vis-à-vis des ateliers créatifs que nous allons mener avec les enfants de l'école Gratien Candace. Cette réunion a permi de prendre contact avec la DAC et de planifier ensemble des temps forts, durant lesquels nous serons mis en contact avec différentes structures culturelles et artistes locaux.
Vue de la salle dans laquelle nous allons mener des ateliers créatifs
Lors de notre première visite de l'école Gratien Candace à Bourg sur Baillif, nous avons rencontré la directrice Mme Collidor. Après nous avoir fait visiter l'école et les différentes salles, nous avons fait une première réunion de présentation du projet en présence de Mme Gamiette Venise, enseignante d'une classe de CM2 et Mme Cangou Nathalie, enseignante d'une classe de CM1. La directrice pédagogique de l'école était aussi présente à cette réunion. Nous avons déterminé ensemble le calendrier ainsi que la répartition des différentes séances avec les deux classes de CM1 et CM2.

Nous avons convenu ensemble que notre intervention se déroulera du 6 mars au 7 avril et sera répartie en 6 séances  d'1h30 pour chaque enfant avec une exposition qui aura lieu le vendredi 7 avril. Nous aurons une classe de CM1 de 22 élèves divisés en deux groupes et une classe de CM2 de 23 élèves eux aussi divisés en deux groupes; soit 24 ateliers au total.

Au cours des prochaines semaines, nous aimerions réussir un double objectif : d’une part amener les enfants à se questionner sur les odeurs, apprendre à utiliser ce sens et à clarifier les stimulus olfactifs à partir d’exemples clés ; et d’autre part, partager avec les enfants différentes pratiques de l’Art Plastique. Ces deux notions, odeur et création, seront intrinsèquement liées dans chaque exercice, chaque avancée du projet.

En amont de la résidence, nous avons réuni quatre molécules odorantes synthétiques qui ont la volonté d’inventer une odeur naturelle imaginaire. Par exemple, le Cashmeran est un bois inventé, qui n’existe pas dans la nature mais qui est fréquemment utilisé en parfumerie. Au cours des différentes séances, nous tâcherons d’utiliser différentes méthodes afin que chaque groupe essaye de représenter cette odeur. Ainsi, à la fin de la résidence, chacun des groupes proposera de multiples interprétations de ces 4 ingrédients imaginaires.

Le projet a reçu lors de cette réunion un très bon accueil de la part de l'équipe enseignante et de la direction, nous avons hâte de commencer les différents ateliers avec les enfants.

 
Vue de la cour de récréation de l'école Gratien Candace
Actuellement, nous avons défini le programme suivant :

1ère séance

Présentation aux enfants du projet, explication des odeurs (théorie simple et pratique), en utilisant des odeurs de références. Il s’agira de faire comprendre aux enfants que les odeurs peuvent être qualifié autrement que par leur référentiel : par exemple la douceur, la dynamique, la nature, l’appréciation... etc Nous aimerions ainsi introduire quelques notions permettant de parler d’odeurs et de dresser avec les enfants les différentes familles d’odeurs (sur le modèle des familles de parfumerie).

2ème séance

Une fois cette introduction effectuée, nous aimerions attribuer à chacun des 4 groupes d’enfants une des odeurs que nous avons sélectionnées. Dans la continuité de la première séance, il s’agira de remettre à chaque enfant un questionnaire ludique qui les guide dans la qualification de l’odeur. Au cours d’une séance ludique, qui pourra reprendre des éléments de la première séance, nous accompagnerons les enfants dans le décryptage de l’odeur. Par des associations d’idées, les enfants attribuerons des couleurs, des formes, des sensations à leur odeur. Ce questionnaire permet d’aborder la notion de synesthésie et nous servira de base pour chaque enfant.

3ème séance

Au cours de la troisième séance, nous explorerons la technique du « cyanotype ». Cette ancienne technique photographique est aujourd’hui tombée dans l’oubli, cependant elle est extrêmement ludique, facile d’utilisation et assez magique pour les enfants. Il s’agit de recouvrir une feuille de papier d’une solution photosensible, d’attendre qu’elle sèche, de placer la feuille au soleil, de disposer des objets dessus, d’attendre une dizaine de minutes et de rincer les feuilles à l’eau. Les objets vont laisser leur silhouette sur le papier, avec un grand niveau de détail. Le cyanotype nous permettra d’enseigner aux enfants ce qu’est la photographie et comment elle a été inventé. Il nous permettra surtout donner aux enfants la possibilité de créer de belles images facilement. Nous aurons au préalable sélectionné différents objets, réunis dans différentes familles (les pierres, les feuilles, les bouts de bois, les objets en plastique...etc). Chaque enfant choisira un certain nombre d’objet qui, selon eux, représente leur odeur. Nous les accompagnerons dans la bonne réalisation des cyanotypes.

4ème séance

Au cours de ce workshop, nous aimerions proposer aux enseignants une sortie au jardin botanique de Basse-Terre. Nous aimerions pouvoir, une classe après l’autre, proposer aux enfants une sortie qui leur permettrait de se confronter aux odeurs dans leur état naturel. Nous remettrons aux enfants des appareils photo jetables, un appareil pour 5 enfants. L’objectif sera donc double, nous leur demanderons de faire des photographies d'éléments qui leur évoquent leur odeur. Ils partiront donc en quête de trouver à quoi leur odeur imaginaire pourrait bien ressembler.

5ème séance

Enfin, nous essayerons au cours d’un jeu, de traduire leur questionnaire des premiers jours en image. En effet, le questionnaire est pensé de manière à ce que chaque question fournisse aux enfants un outil. Sous la forme de règle du jeu, chaque réponse entrainera une traduction visuelle de l’odeur : si l’enfant a associé le jaune et le bleu, il recevra des feutres des couleurs correspondantes, s'il a défini l'odeur comme imposante, la taille de son outil en sera de même. Un système de pochoir fournira aux enfants des formes prédéfinies, qui permettront de traduire les odeurs. A l’issu de cette séance, chaque enfant aura réalisé un dessin coloré qui traduit visuellement son ressenti olfactif.

6ème séance

La dernière séance sera consacrée au bilan : nous aurons développé les pellicules des appareils photo jetables, ce sera l’occasion de regarder avec tout les enfants leurs photos et les laisser raconter leur histoire; pourquoi ils ont choisi ceci ou cela. Ce sera plus largement l’occasion d’écouter les enfants, ce qu’ils ont appris, ce qu’ils ont ressenti, ce qu’ils retiennent et de répondre à leurs dernières questions.

Exposition

Enfin, l’ensemble de ces recherches seront présentées lors d’une petite exposition présentant les 4 odeurs et les productions de chaque enfant. Les odeurs seront donc représentées par chacun des groupes, chaque enfant apportant une vision différente. Les mots qu’ils auront utilisés pour parler de l’odeur, les cyanotypes, les photographies et les dessins légendés apporteront la vision de chacun sur ces odeurs imaginaires.
Vue de l'atelier