école vue de la cour

LETTRE AUX ENFANTS SAUVAGES

Publié par Julien Breda

Journal du projet

Chers Enfants Sauvages,

Nous vous écrivons cette lettre pour vous faire part de nos pensées, faire le point sur notre projet avec vous, vous transmettre de nouveaux mots et vous préparer à la suite.

Nous sommes bien tristes de ne pas passer cette semaine avec vous, ce sont 8 jours particuliers qui nous sont enlevés par ce confinement, mais le plus important c’est que nous espérons que vous allez bien ainsi que tous vos proches.

Nous avons décidé d’être optimistes, et nous croyons fermement que nous pourrons nous retrouver comme prévu au mois de mai. La partie du travail que nous manquons actuellement vous aurait permis une transition progressive dans le travail, au lieu de ça vous nous retrouverez directement pour le tournage, prêts pour le jeu, l’action, la caméra et le son !

Car entre-temps, nous avons enfin fini la rédaction de notre scénario, qui a pris une tournure inattendue, inspirée de vos idées, de vos images et de vos situations.

Vous souvenez-vous que dans le film-lecture que nous vous avons présenté à notre arrivée, la fin était assez « pessimiste » ? C’est-à-dire qu’on aurait pu imaginer une meilleure conclusion, un meilleur futur pour ces enfants isolés sur leur île. Sans adultes, la folie s’est emparés d’eux, et leur sauvagerie a pris des airs de chaos et de désordre. Si les adultes n’étaient pas arrivés en bateau, qui sait ce qui serait advenu de la forêt en feu ?

Vos idées nous ont fait imaginer une fin bien plus inspirante, plus heureuse, plus folle aussi : dans notre film les enfants sont retournés à un état sauvage, mais leur sauvagerie les emmène vers un état plus proche de la nature, loin du bruit de la ville, de la sur-activité et du travail.

Pourtant ils travaillent beaucoup ! à reconstruire un monde et toute une société plus juste, plus libre et « spontanée » mais pourtant bien organisée.

Finalement, vous avez préféré l’organisation et la solidarité, pour imaginer comment survivre en « autonomie » mais quand même de manière collective, c’est-à-dire avec tout le reste du groupe.

Nous avons voulu respecter cela, et travaillons actuellement à vous écrire notre histoire d’une façon qui soit plus facile à lire qu’un scénario. Quand nous nous retrouverons, nous pourrons vous présenter le scénario, qui est un outil technique professionnel qu’il faut savoir déchiffrer pour bien l’utiliser.

Le confinement est aussi l’occasion de faire le bilan de toutes les belles valeurs que vous nous avez transmises : respect de la nature et préservation de la vie, entre-aide et sérieux sans oublier de s’amuser et de profiter de l’instant présent, nous sommes très fiers de porter ces valeurs dans notre film !

La partie qui nous étonne et nous inspire le plus, c’est celle des 3 groupes (les sérieux, les naturels et les oisifs). Vous pouvez être fiers de vous car vous avez su imaginer un monde où chacun a des besoins et des envies différentes, tout en étant capable de comprendre celles des autres et de s’associer avec eux.

Ça va être un très beau film croyez nous.

Alors continuez à intégrer les « notions » qu’on a travaillé ensemble, et soyez prêts à nous retrouver au mois de mai !

Les Ateliers Médicis seront exceptionnellement fermés mardi 21 septembre 2021.