Conciliabule de chaussons

EPISODE#1 - Les jeux sont faits, rien ne va plus !

Publié par Adèle Vanhée

Arts plastiques Sociologie Théâtre Scénographie, Philosophie, Arts du jeu

Résumé audio de la semaine

Nous avons découvert l’École des Sources d'Évette-Salbert (90) le lundi 1er février 2021, à 8h pétantes. DRING ! 8H15 : les élèves de la classe de CE2-CM1 avec lesquel·le·s nous allons travailler déboulent dans le couloir, posent leurs manteaux, enfilent leurs chaussons, et viennent se ranger à la queuleuleu devant la porte de leur salle de classe.

C'est le protocole d'entrée. Nous avons vu les enfants répéter chaque matin ce rituel, mise en condition nécessaire au commencement de leurs journées, et processus d'introduction aux heures qu'ils et elles s'apprêtent à passer ensemble dans la salle de classe, les couloirs, la cour de récréation. La répétition journalière de certains schémas, de certains systèmes devenus parfois de véritables automatismes, nous aide à y voir plus clair dans l'organisation de l'emploi du temps durant la semaine que nous passons sur place.

Nous créons alors pour les enfants de micro-événements sur une seule et même journée, qui viennent chambouler leurs habitudes, et perturber le rythme régulier de la semaine.

Nos premiers ateliers font écho à ce que nous avons proposé aux enfants ; nous construisons ensemble de nouvelles interventions furtives en petits groupes, et rêvons, grâce à un travail d'appropriation du plan de l'école par le dessin, à « refaire » l'école. Nous en soulignons et en changeons les règles pour commencer, ensemble, à repenser le fonctionnement établi de l'Ecole des Sources, que nous envisageons comme une société à petite échelle.

Petit mot laissé dans les chaussons d'un élève

Compte tenu de la situation sanitaire, l’accueil des Ateliers Médicis est fermé.