Première sortie

Déluge, Deluve

Publié par Anouk Lejczyk

Journal du projet

Au petit matin, ça tambourinait fort sur le Velux. J'étais pas sereine.

photo par Leïla

Carnets de forêt

Première activité : confection des carnets. Papiers krafts recyclés verts et marrons format A5, cartons, élastiques. Empiler le tout et le plier en deux pour obtenir des carnets en format A6. 

en marche

Entre temps, la pluie avait cessé. Chaussures de marche enfilées, nous sommes parti.e.s de bon cœur. Le sport en salle ayant été interdit, la marche en extérieur est devenue l'une des rares activités sportives encore possibles pour les enfants.

Quarante minutes de montée puis de descente plus tard, nous sommes parvenu.e.s au Deluve, le fameux ruisseau dont les élèves avaient parlé pendant leurs exposés. Ce Deluve, affluent de l'Entre-Sambre-et-Meuse qui se jette dans le Viroin, serpentait tranquillement hors de son lit, entouré d'arbres et de prairies. Consigne du jour : en se servant de ses cinq sens, dans le silence, sélectionner un élément aux alentours sur lequel porter son attention, et prendre des notes. 

Le Deluve

Initiation à la prise de notes in situ.

extraits :

Ça maquille quelque chose c’est vert, jaune, noir. Au toucher c’est un peu bizarre comme si c’était une couverture pour cacher quelque chose.

Elle forme une ligne 
De couleur marron clair et marron foncé
ça peut-être grand et petit et 
ça se trouve surtout dans la forêt.

Marron, vitesse, déchet, cailloux, arbre, c’est un son relaxant, très long.

Dans les cinq dernières minutes, j'ai pu leur présenter brièvement Francis Ponge et son Journal du bois de pins, lire ses premières pages riches en images.

Carnets de forêt

Les Ateliers Médicis sont fermés du 31 juillet au 22 août.