Découverte de l'Art Contemporain

Publié par Brice Aulin

Les premières séances réalisées en classe ont d'abord porté sur la présentation de l'Art Contemporain, domaine artistique où je situe ma pratique. 

Les élèves ont pu découvrir pour la grande majorité cet univers qui leur était encore inconnu par le biais de courtes vidéos de présentation (créées par Canopée, dispositif de ressources pédagogiques en ligne). 

Au travers de nos échanges, il est vite apparu la nécessité d'apporter des oeuvres d'Art Contemporain au sein même de la classe. 

J'ai donc décider d'apporter un maximum de mes oeuvres - que je préfère appeler "pièces" - dans la classe. Les autres pièces ne pouvant être transportées et/ou installées ont été présentées via des reproductions photographiques.

Dans un premier temps, j'ai présenté les oeuvres depuis le fond de la classe, à une distance semblable à celle qui est souvent imposée dans les musées ou galeries d'art. J'ai ensuite laissé les élèves s'exprimer sur les pièces apportées à travers un questionnaire rapide pour chaque oeuvre. Ce questionnaire portait essentiellement sur les qualités plastiques de l'oeuvre ( lourde/légère, fragile/solide, quel(s) matériau(x) utilisé(s), couleurs, dimensions, ... ), et à quel type d'oeuvre - aussi appelé médium - elle appartient (sculpture, vidéo, peinture, installation, performance, ...). Enfin, les élèves devaient écrire quelques mots sur l'oeuvre, notamment leur ressenti et ce que les pièces leur évoquent au premier regard.

Au détour de ce questionnaire, nous avons pu constater qu'il n'est pas aisé de reconnaître sans erreur les qualités plastiques d'une oeuvre lorsqu'elle est présentée par une reproduction photo. En effet, les caractéristiques telles que les dimensions, la fragilité, le type de matériaux utilisés ou même le médium restaient parfois compliquées à cerner.

Dans un second temps, après avoir rétabli les bonnes informations sur les oeuvres photographiées, les élèves ont pu découvrir et appréhender les oeuvres présentes sans aucune contrainte. Ils ont pu examiner, toucher et soulever les pièces, en échangeant librement autour de celles-ci. Les oeuvres de prime abord considérées comme des peintures se sont révélées être des sculptures, le métal est devenu plastique, la peinture acrylique de la broderie, ou encore le bois peint de la dorure à la feuille. Les pièces paraissant légères ou fragiles se sont révélées lourdes ou solides. Les couleurs était parfois même différentes de celles perçues au premier regard.

Lors de cette séance, les élèves ont pu découvrir un tout autre rapport à l'art et à l'oeuvre que celui imposé dans les musées et galeries. Cette expérience vécue ensemble est celle que je souhaite apporter à travers la plupart de mes pièces : détourner les objets, les techniques et les matériaux de leur usage conventionnel, créer des analogies entre des choses ou des situations antagonistes, jouer sur le regard du spectateur et son ressenti sur l'oeuvre. Les élèves ont pu découvrir ma façon de travailler et forger leur propre opinion sur mon travail et par extension le message dont il est porteur. 

Compte tenu de la situation sanitaire, l’accueil des Ateliers Médicis est fermé.