autoportrait Sara Harakat
autoportrait Sara Harakat

SARA HARAKAT

Diplômé(e) de
École Nationale d’Architecture de Paris la Villette

Sara Harakat est une architecte et artiste multidisciplinaire.  À l'issu de son diplôme à l'Ecole Nationale d'Architecture de Paris la Villette, son désir d'élargir son champ d'expérimentation, l'a conduit à New York où elle poursuit un séjour de recherche en cinéma et anthropologie urbaine à Columbia University. Elle a gardé de cet enseignement une aptitude à faire d’un territoire l’état des lieux. Ayant grandi entre Beyrouth, Casablanca et Dakar, son regard s'est dès l'enfance, construit entre plusieurs cultures se questionnant mutuellement. Elle défend un design à la croisée des pratiques artistiques, anthropologiques et sociales, cherchant à favoriser le vivre ensemble.

Qu'il s'agisse de concevoir une tapisserie avec une tribu nomade en Inde , d'aménager un jardin partagé dans un camp de réfugiés au Liban, ou de construire une cabane en bois dans une école en Lozère, son approche, transcende les frontières et les territoires. Pour Sara, le processus créatif est avant tout un projet humain et social. La finalité de ses projets ne réside pas uniquement dans leur réalisation, mais dans le processus lui-même et la capacité à tisser des liens, instaurant ainsi un système d’échange et de réciprocité entre les individus et leur milieu naturel. Posant un regard poétique sur nos actions du quotidien, chaque projet se transforme en œuvre commune qui met en scène des moments ordinaires de la vie.

Sara est la fondatrice de Rural Territory et Harakat Studio.

RURAL TERRITORY est un atelier hybride de création et de recherche explorant les formes contemporaines d’habitat, d'hospitalité et de vie commune en milieu rural. Qu’il s’agisse d’architecture éphémère, de création d'objets ou de design culinaire, la pratique de l'atelier s’inscrit dans une démarche expérimentale toujours en lien avec le territoire et ses habitants.

HARAKAT STUDIO est un studio de design nomade travaillant différentes échelles spatiales (de la ville à l’objet) et temporelles (de la prospective à l’éphémère). Le studio vise à créer des situations ludiques et évolutives où s’initient et s’écrivent d’autres rapports au réel et à l’imaginaire, afin de susciter la curiosité et stimuler l’interaction en questionnant notre environnement, les fragments de notre vie quotidienne et la notion d’identité dans nos sociétés.

Ces dernières années, Sara a orienté son travail vers un design social en milieu rural, où la maîtrise d'usage, l'implication des habitants et l'architecture humaine deviennent les fondations de la création d'espace. Elle explore les conditions d’un design paysan, s'inspirant de l'hypothèse de civilisation paysanne modernisée comme modèle d’alternative énergétique initiée par Yona Friedman.