the sommes is under the face

Marius Barthaux

Diplômé(e) de
Manufacture-HES-SO
danseur-performer

Marius Barthaux articule un travail processuel autour de la création collective, interdisciplinaire, in situ et immersive, en s’intéressant à des thématiques variées telles que le rapport subjectif au réel, l’identité, l’anthropomorphisme, la fête, la transe et l’invisible.

Il commence des études de littérature et sciences humaines en 2011. En 2013 il finit sa licence de Lettres et intègre les conservatoires municipaux de Paris en théâtre et en danse. En 2015 il intègre la Manufacture HES-SO pour le Bachelor de danse contemporaine option Création qu’il finit en juin 2018.

Professionnellement, il est impliqué dans la création de différents projets personnels et collectifs, en même temps qu’il s’essaie à l’interprétation pour différentes compagnies de danse. Sur la saison 2018-2019, il est artiste associé à l’Abri, lieu consacré à la jeune création à Genève, ce qui lui permet de rencontrer des artistes issus de différentes disciplines, d’initier des collaborations, mais aussi de développer la création d’un prochain solo et d’une pièce collective, «HAPPYHYPE», avec son collectif suisse des OUINCH OUINCH ; pièce qui a depuis été dansée dans différents festivals (Fête de la danse 2019, fête des Vignerons, sprungturmfestival etc.). Avec ce collectif, il participera également à Tanzfaktor 2020 avec une autre pièce scénique, « Molecutrio ». Il fait aussi partie d’un collectif parisien, La Grosse Plateforme, avec lequel il tourne depuis trois ans en France et en Belgique une première création collective, « le Sacre » , pièce in situ mêlant chant a capella et danse. Côté interprétation, il joue dans le spectacle de rue « Vendredi » avec La Fabrique Fastidieuse, et en janvier 2020, il dansera dans la nouvelle création de Nicole Seiler, « The rest is silence ».

De janvier à juin 2020, il mènera un projet d’expérimentation sensoriel avec des enfants, « Cosmos des sommes », dans le cadre du programme Création en cours piloté par les ateliers Médicis, qui aboutira à une série de performances déambulatoires prévues pour 2021. Il fait aussi partie d’un projet collectif appelé OPERALAB, initié par le Grand Théâtre de Genève, la Comédie de Genève et les Hautes Ecoles d’Art de Suisse, dont le processus de création qui commencera en janvier aboutira à une pièce début septembre 2020.

Projets de Marius Barthaux