Session #1 - école de Neufchère

Session #1 - école de Neufchère

Publié par Rémi Brachet

Journal du projet
Arts de rue Arts plastiques Pyrotechnie (qualification C4T1)

Première session à Marthille le 9 février. Où l'on discute carnaval, où l'on apprend à se connaître, où l'on aborde le masque et le costume.

Carnaval !

J'étais passé à Marthille fin décembre pour discuter avec Fabien de la mise en place de la résidence à l'école. Mais avec les enfants, nous nous étions juste aperçus. Je reviens le 9 février pour expliquer la résidence, et leur parler du carnaval. J'ai préparé plusieurs supports - croyant ne pas avoir assez, j'ai vu un peu large. Ils reviennent de leur déjeuner - c'est une école rurale, il n'y a pas de cantine dans le bâtiment. Un élève rentre tête baissée dans la classe, me voit, se fige... et ressort en trombe. "C'est Rémi Brachet, c'est Rémi Brachet." OK. Je suis attendu. Ils sont tous là, silencieusement excités. Et très attentifs à mes premiers mots. Ils ont entre huit et dix ans et j'ai l'impression que, vraiment, je ne peux pas louper mon accroche. "Je suis Rémi Brachet... - (entre eux) C'est Rémi Brachet... -... je travaille dans le cinéma, je veux écrire un film sur le carnaval et construire un char avec vous." Je dis ça moins succinctement, moins clairement. Mais ça leur parle. S'engage une discussion sur le carnaval - "avez-vous déjà assisté à un défilé ?", "connaissez-vous des carnavals célèbres ?", "pourquoi fait-on carnaval ?". Globalement, ils y sont très peu allés, aiment bien les costumes et ont hâte de construire le char. Je leur raconte quelques traditions de carnaval, les histoires et légendes qui les soutiennent. Ça rêvasse, et pas que de carnaval. J'embraye sur les supports que j'ai apportés : A propos de Nice de Jean Vigo et Fellini Roma (la séquence du défilé ecclésiastique, cf lien vidéo). A partir des extraits, j'aborde quelques notions que j'aimerais qu'ils expérimentent d'ici juin : la satire, le grotesque, l'ironie.

Questionnaire

Juste avant la récréation on embraye sur des questionnaires. J'y pose des questions dont je compte me servir plus tard dans l'atelier, notamment lors d'un travail avec comédien. Ils s'appellent Charlène, Cédric, Lily-Jeanne, Donovan, Mathilde, Louna, Manon, Lola, Nolan, Ethan, Guillaume, Corentin, Lou-Anne, Nathan, Ryan, Nadège, Faëll, Solène, Margaux et Hugo. Ils sont en CE2, CM1 ou CM2. Je rassemble leurs réponses ci-dessous. Parmi eux, plus tard, il y aura une chanteuse, un pompier, une infirmière, quatre footballeurs pro (ils insistent sur le pro), un garagiste et une mécanicienne (même si elle hésite avec propriétaire de zoo), un soldat, un agriculteur, un maçon, deux vétérinaires, deux cavalières, un herpétologiste (un spécialiste des serpents, et il est déjà calé), une sage-femme et une professeure des écoles. Chacun a son animal de prédilection, son totem. Des familiers - six chiens, dont un chien-loup, quatre chats. Des prédateurs - un loup, un guépard, un cheval, un cobra, une lionne, un loup, un boa constrictor. Et deux animaux peinards - un castor et un panda roux. Beaucoup détestent un chanteur du moment (Jul, M. Pokora, Vianney, Louane, Christophe Maé ou Julien Doré...), et puis il y a celui qui hait "Aripoteur". Et il y a les duos : "ce qui me fait peur" vs "le monstre que j'aime bien".

Un clown vs Dracula. Un cheval très sauvage vs un vampire. Inconnu vs inconnu. Inconnu vs inconnu (bis). Un clown vs Dracula (bis). Le noir vs Godzilla. Un chien qui mord vs Ulk. Une mouche vs Frankenstein. Le noir vs rien. Une araignée vs un clown tueur. Un clown vs Dracula (ter). Le noir vs rien (bis). Un serpent vs un vampire. La voiture vs les fantômes.

Il y a ceux qui n'ont peur de rien, et qui aiment Godzilla, Frankenstein ou Raïchu.

Et il y a celle qui n'a pas de grande peur, mais quand même, qui n'aime pas les monstres en général.

   

Costume & masque
Costume & masque

Polaroïds & masques

Ils ont découvert le polaroïd, dont je compte me servir pour documenter l'atelier par la suite. Chacun prend en photo son voisin, en portrait. Ensuite calque, plumes, perles, paillettes, collage et dessin : chacun se dessinait un masque et un costume associé. Le début du carnaval.

Calque sur pola
Calque sur pola
Fellini Roma