Mini-prince & mini-princesse

Repérages - Sarreguemines, Sarre-Union

Publié par Rémi Brachet

Journal du projet
Arts de rue Arts plastiques Pyrotechnie (qualification C4T1)

Après ma première intervention à l'école, je rencontre la société carnavalesque de Sarreguemines et un constructeur de char, Etienne Boss. Je pense alors écrire autour d'un fabricant de char et d'un carnaval rhénan. Et du coup, construire avec les enfants le char-décor du film que nous tournerons l'année prochaine.

La société carnavalesque de Sarreguemines

Il fait nuit et il pleut, je ne vois rien du sillon Mosellan qui m'amène à la frontière allemande. Il paraît que c'est beau. Sarreguemines, 9 février J'ai rendez-vous avec les trois derniers présidents de la société carnavalesque de Sarreguemines : Jean Schwing, mémoire du carnaval, Annick Schwing et Joris. Joris a repris le chapeau présidentiel cette année, un bicorne rouge et blanc, richement brodé. Le 11 novembre, à 11h11, on a intronisé le couple princier de l'année : Simon Ier et Christelle Ière, et la mini-princesse Léa et le mini-prince Nathan. Le onze c'est le chiffre de l'excessif et de la démesure, coincé entres les dix commandements et les douze apôtres. Le onze c'est deux "un" accolés, l'absence de hiérarchie, l'égalité carnavalesque. Deux "un" substituables l'un à l'autre, c'est le monde que l'on peut renverser, le grand chamboulement carnavalesque. Le carnaval de Sarreguemines est donc "administré" par un Conseil des Onze, choisi parmi les 106 membres de la société carnavalesque. Ils sont chargés d'encadrer la cavalcade (le défilé des chars et des groupes costumés), mais aussi de préparer les Kappensitzung (cérémonie parodique où l'on moque notamment les élus) et les bals. "Carne vale", "adieu la viande". On rentre dans carême. Le mardi gras c'est l’abondance avec le jeûne. Comme le dit Jean, "l'église a mis son badigeon" tout autour du carnaval. Tout autour, car à carnaval, seul carnaval régit carnaval. Enfin, jusqu'à l'état d'urgence, qui impose des normes et des dispositifs d'un genre nouveau - barrages de voitures, encadrement renforcé... Un certain retour à l'ordre contemporain percute de plein fouet l'essence bordélique du carnaval.

Etienne Boss, constructeur de char

Il fait beau et les petits oiseaux chantent, croyant un peu bêtement au retour du printemps un 11 février. Je me gare devant de grands hangars aux abords de Sarre-Union. C'est le chien Hercule qui m'accueille, un chien soyeux et bien en chair, courtois et placide, bientôt indifférent. Je visite l'atelier d’Étienne Boss, qui travaille sur des chars avec deux de ses acolytes. C'est le rush, les cavalcades vont s'enchaîner. Le rush tranquille, à l'image du chien Hercule. Etienne construit ses chars à partir de structures grillagées qu'il garnit de matériaux naturels (de la mousse, des joncs, des feuilles mortes, des pétales séchés, etc.). Il construit sans dessin préparatoire, en modelant et remodelant son grillage. Ah oui, dans la vie, Etienne a une entreprise de traiteur, qui lui prend beaucoup de temps, trop de temps quand il pense au travail à faire sur ses chars.

Rendre la vue par imposition des main, ou le miracle d'Etienne Boss
Rendre la vue par imposition des main, ou le miracle d'Etienne Boss
Rush chez Etienne Boss