Récitations ornithologiques 3

Récitations ornithologiques 3

Publié par Guillaume Hermen

Journal du projet

Des films d’animation : quand un langage humain épouse le rythme du chant d’un oiseau

Au-delà des différences que peuvent présenter les Partitions et Récitations ornithologiques, elles ont et doivent garder ce fort point commun : toutes deux prennent l’oiseau-chanteur comme maître et l’expression de son chant comme une référence à suivre avec la plus grande des précisions. Ainsi, de la même manière que nous nous sommes appliqués à calligraphier nos Récitations en respectant minutieusement les contours de la représentation graphique du chant (les lettres redessinent le spectrogramme), l’enjeu est maintenant de retranscrire le son chanté par l’oiseau avec nos nouvelles prises de voix, dans sa durée, ses mouvements de hauteurs, son timbre. Même si les enfants ont passé du temps à écouter et tenter d’imiter au mieux tous ces paramètres lors de l’enregistrement, au moment de comparer le résultat avec le chant d’origine, on s’aperçoit qu’un travail important de finitions audio est nécessaire. Par manque de temps, je prendrai la décision de réaliser cette étape de création sonore en solitaire, ne partageant qu’ultérieurement, au cours de conversations avec les enfants, la manière dont j’ai procédé.

Choisir la voix rappelant au mieux tel ou tel motif de chant, mélanger les timbres pour restituer une intensité et varier les couleurs, veiller à utiliser de manière quasi-égale chaque voix d’enfant, accélérer ou ralentir afin que le mot épouse la courbe du son et sa durée, s’amuser en composant des espaces sonores… Enfin, nous obtenons nos 5 séquences de sons, comme des compositions miniatures électroacoustiques dont la seule matière est une palette de voix d’enfants. Tous les mots et onomatopées des Récitations ornithologiques trouvés par les enfants sont maintenant parfaitement synchronisés avec les chants auxquels ils se réfèrent. On écoute. Et sans surprises apparaît la nécessité de voir se construire les calligraphies en même temps qu’est joué le son. C’est reparti pour un tour…

Film d'animation des Récitations ornithologiques

Variations ornithologiques : créer un terrain partagé où se rencontrent les Partitions et les Récitations

L’Infiniment rythme se pointe de nouveau, toujours sans prévenir. Mais sa voix est agréable, souvent encourageante. Il n’est pas bavard et dit seulement : « Et si on continuait en essayant de…, ça donnerait quoi ? ». A travers nos actions, les enfants et moi-même faisons l’expérience des mots célèbres de Lavoisier : « Rien ne se créé, tout se transforme. ». Aura-t-on le cran de suggérer aux organisateurs de changer le nom du programme en Transformation en cours ? Peu importe, en ligne de mire, la restitution du 3 juillet. Là où le public percevra certainement des fins, un ensemble de créations, nous aurons conscience de notre côté de présenter des étapes. Voici la dernière, une première maquette née de l’envie de rassembler nos deux déclinaisons ornithologiques des Partitions et des Récitations. C’est donc sur un début que l’on se quittera ; au point final qui contredirait le projet, on préfère ajouter 2 points et rester en l’air, en suspension… Assez logique, pour un travail sur les oiseaux.

Esquisse d'une première Variation ornithologique