Paysages de l'élève : à ma place

Paysages de l'élève : à ma place

Publié par Paloma Charpentier

Que voit l'enfant au cours de sa journée à l'école ? Pour y réfléchir, dessins et photos depuis leur place dans la classe.

Perception du cadre

Dans la classe des cycles 3, on jongle entre tableau numérique et tableau classique, faire classe pour deux niveaux ou parfois trois. Les tables de chacun ont trouvé leur place en fonction de ces différentes configurations pédagogiques. Pour ce groupe d'élèves, après un essai "en U", la meilleure solution éprouvée et retenue est la suivant : en lignes parallèles, face au tableau.

Le regard est dans tous les cas tourné vers le même mur de la pièce, mais chacun a finalement un paysage assez différent : avec lumière et profondeur si je suis près de la fenêtre, avec une vision plus globale pour ceux qui seraient plus au fond, ou très frontale pour les premiers rangs. Dans tous ces tableaux, au milieu des couleurs nombreuses, le TNI semble imposant, grande page blanche presque éblouissante avec un cadre épais. Autour, j'ai fait le choix d'effacer les écritures des multiples affiches murales, que seraient le champ de vision des élèves sans ces informations ? Elles y apparaissent comme autant d'écrans blancs...

La comparaison avec les autres classes de l'école montrent d'autres choix, d'autres paysages qui vont avec des organisations différentes pour les élèves des différents niveaux de la maternelle au CE2. Nous voulons révéler et déplier cette progression dans un autre dessin que nous préparons.  

Perception des autres

Je me remémore pour l'occasion mes souvenirs d'écoles, j'arrive à me projeter dans mes différentes classes de primaire, essaie de reconstituer l'espace que je voyais depuis ma place : tableau vert foncé, angles de vues, couleurs, quelles traces en ai-je gardé ? Chaque année scolaire semble aller avec une atmosphère sociale différente en fonction de la configuration de la classe : plus ou moins d'interaction avec mes voisins, de perception du groupe, d'appropriation de l'espace de la classe... Les premiers dessins effectués ne montrent pas cet aspect : faits en l'absence des enfants, ils sont trompeurs : la classe y est vide, la présence et le mouvement des camarades de classe ont disparu. Pourtant j'observe bien que le "plan de classe" est intégré dans le corps de chaque élève : à tout moment, chacun sait qui est derrière lui, à côté, et sait attirer l'attention du rang de devant. Il connaît sa place dans le groupe.  

Perception des autres

Perception de l'extérieur

Sur les heures passées à cette table, on se concentre... mais certaines choses appellent mon regard et mon esprit vers ailleurs. Bord de fenêtre dans un éclat de soleil, vue directe vers la cour, dessins ou photos de personnages au mur, plantes : perturbateurs, outils pour l'imaginaire, repos pour l'esprit ?

- Perception du cadre, perception des autres, perception du dehors, autant de critères et de pistes pour aménager notre école idéale...

Perception de l'extérieur

Les Ateliers Médicis seront exceptionnellement fermés le jeudi 30 janvier 2020.