La cabane de lecture : Genèse du programme architectural

La cabane de lecture : Genèse du programme architectural

Publié par Paloma Charpentier

Sur notre idée d'aménager l'école idéale à partir de ce qui existe, nous commençons par réfléchir avec la classe sur les lieux à mettre en valeur à l'école. L'envie d'habiter la cour de récréation différemment et celle de lire confortablement se rencontrent. Ainsi naît une nouvelle envie et donc une nouvelle commande : la cabane-lecture.

Aménager l’école idéale - Conseil de classe

La classe a l’habitude de tenir tous les mercredis un conseil de classe, dirigé tour à tour par un des élèves. Profitant de notre présence d’architectes le thème de la semaine sera : les lieux qu’on aime à l’école, comment les mettre en valeur ?

Chacun se prononce sur un lieu, et essaie de préciser sa pensée : pourquoi aimes-tu ce lieu, qu’y fais-tu, quels sont les qualités de cet endroit, que trouves-tu joli, agréable ?

Finalement, de nombreux lieux sont cités, on parcourt presque tout le bâtiment dans les paroles des uns et des autres : nous replaçons chacun de ces endroits après coup sur le plan de l’école, assortis des qualités énoncées par chacun, dessinant ainsi une nouvelle géographie des lieux.

Beaucoup d’élèves semblent aimer le coin bibliothèque installé dans la salle des maîtres, auquel ils ont parfois accès. Nous creusons, avec l’enseignant et la classe : On y aime les fauteuils de cinéma, les plantes, et la tranquillité de la lecture… au fil de la discussion entre les élèves, un nouveau besoin apparaît « Et si on mettait des fauteuils pour lire dans la cour de récré ?! » « ça va prendre l’eau ! » « Dans le préau ? »  « C’est trop humide ! »  « On fait une cabane ? » « Pourquoi pas ? Avec l’aide des archis ! »

La salle des maîtres depuis le confortable coin lecture

Demandez le programme ! – Elaboration de la commande

Une cabane de lecture, un lieu pour lire… Lors d’une deuxième séance, la classe devient maître d’ouvrage ; elle doit préciser sa commande et élaborer un programme architectural. Climat, contraintes dimensionnelles, contraintes de construction, d’installation, tout est débattu. Par exemple, combien de gens accueillerait cet endroit ? Pour Emma, la cabane doit faire « la taille de la classe » : un véritable petit bâtiment alors ? Gwendoline propose elle une approche par ajouts successifs « on peut construire une première cabane, puis une autre, puis une autre » : une structure reproductible, agrégative, extensible ? Une ville de cabanes ?

Voilà le programme rédigé au cours de la séance :

« Cabane de lecture à une ou deux places, hermétique à l’humidité (hors d’eau), résistante aux chocs (ballons de la cour…), transportable mais stable, bien isolée, chaleureuse (peut garder l’énergie du soleil et la garder à l’intérieur, mais peut aussi s’en protéger). Il faut de la place pour s’asseoir confortablement et ranger quelques livres. Il faut avoir assez de lumière pour lire sans peine. »

Relevé partiel des lieux remarquables cités par les uns et les autres
Relevé partiel des lieux remarquables cités par les uns et les autres
Extrait des réflexions sur le programme
Extrait des réflexions sur le programme

Les Ateliers Médicis seront exceptionnellement fermés le jeudi 30 janvier 2020.