Pause

Publié par Soumaya Nader

Journal du projet

Après une grande pause covid, je reviens à Cerny dans un contexte différent : l’été se termine, il fait encore très chaud. Le virus rode toujours et on me demande d’éviter d’enfermer les enfants dans des gonflables, ce que j’accepte. 

Je décide de rester sur l’idée d’exploiter le paysage de la ville, entre forêt et architecture en pierre, vieilles bâtisses propres à celles qu’on trouve près de Fontainebleau. 

Pour faire connaissance avec ces nouveaux élèves que je ne connais pas et qui parfois ne se connaissent pas entre eux, puisqu’on entre à peine dans le mois de septembre, nous réfléchissons à la notion d’habiter. 

Le sujet est un peu plus difficile que ce que je pensais : le concept est abstrait, après avoir passé des mois enfermés confinés pour beaucoup. Habiter n’est pas qu’avoir un lit, c’est aussi se rendre compte qu’il faut parfois être chanceux pour avoir ce confort. Les prises de consciences de ce type animent les enfants qui remplissent alors des papiers : “Habiter c’est avoir des toilettes”, “Habiter c’est manger à table avec mes parents et ma soeur”, “Habiter c’est écouter un concert depuis son balcon”

 

Les Ateliers Médicis sont exceptionnellement fermés le mardi 13 décembre et du 24 décembre au 1er janvier.