Le cymbalum dans l'atelier

Les enfants découvrent les instruments

Publié par Nicolas Henot

Journal du projet

Les enfants de la classe ont pu découvrir quasiment à chaque nouvelle intervention artistique les créations instrumentales issues de mes recherches et expériences.

D'où m'est venue l'idée de créer ces instruments ?

L'histoire de l'opéra, du monde lyrique est parsemée de recherches de nouvelles sonorités, inconnues, osées, surprenantes...

J'ai souhaité apporter aux enfants des instruments facilement maîtrisables dans le cadre de cette résidence.

J'ai aussi voulu montrer à tous qu'avec de l'imagination et des matériaux de récupération on peut créer des instruments originaux et des sonorités intéressantes à l'oreille. Chacun est libre de créer ! Sans contraintes excessives de coûts ou de technique.

Description des instruments

Dans ces deux vidéos, vous pouvez voir un cymbalum de boîtes de conserves, avec des cordes de guitare électrique (deux jeux), qui m'a demandé, c'est vrai, pas mal de travail ainsi que des... gaines électriques souples, qui sonnent d'elles-mêmes en soufflant dedans (ici, un crescendo puis un decrescendo, qui forment une vague sonore). La boîte en bois contient des billes (je n'ai plus le nom de l'instrument en tête). Elle sonne comme les vagues se brisant sur le sable et me vient des îles des DOM-TOM (ne me demandez pas laquelle, je ne me souviens plus...). Parfait pour notre sujet !

Petit bonus, sur la vidéo du cymbalum, au fond on peut voir des flûtes harmoniques et des cloches en inox que j'ai créées. J'en réaliserai une autre vidéo lors de ma prochaine intervention.

Les enfants semblent ravis, ils rient dans la deuxième vidéo, et l'un d'entre eux a même construit (avec l'aide de son papa) sa propre flûte ! Objectif accompli !

On apprend à jouer

Je laisse les instruments à l'école, ils sont en libre utilisation sous le contrôle de la maîtresse d'école.

Lors de mes interventions, je fais découvrir et jouer les élèves en grand groupe mais aussi par demi-classe : c'est bien plus favorable à l'écoute collective et à la concentration. Je peux aussi mieux les aider. Je remercie chaleureusement le musicien Nicolas Le Bras qui m'a reçu avec une grande gentillesse dans son atelier, et qui m'a donné pleins d'idées de créations instrumentales lors d'une formation qui restera un moment fort de ma formation d'artiste musicien. Merci à lui et à Création en cours de me permettre de telles aventures artistiques (c'est loin d'être la seule) !

N.b. : pour l'instant nous n'avons pas encore les droits à l'image, j'ai donc évité le cadrage sur les visages des élèves.

Cymbalum
Il lui faudrait un nom à cet instrument!

Compte tenu de la situation sanitaire, l’accueil des Ateliers Médicis est fermé.