crédit photo:  Pierre Koffi Alanda

ÉTAPE#4: LES HUMAINS & LES SEMENCES

Publié par Pierre Koffi Alanda

Journal du projet

 

 

 

 

 

crédit photo: les chants dans les champs

Le dernier jour, avant la fermeture des écoles en raison de la pandémie du covid-19, nous avons réalisé notre premier atelier agricole avec les élèves.

Pour commencer, nous avons suivi le trajet des semences à travers le monde. À partir d'images des légumes que nous trouvons dans nos assiettes quotidiennement, nous avons pu faire le tour du monde. Saviez-vous que Christophe Colomb a amené les pommes de terre en Europe et en revenant d’Amérique Latine ? Saviez-vous que l’artichaut fût introduit en Andalousie (Espagne) au Moyen Age par des populations originaires d’Afrique du Nord ? Les semences sont dispersées aux quatre coins du monde, emportées par les humains, le vent, l’eau, les animaux et les oiseaux.

crédit photo: les chants dans les champs

Les semences et les humains ont ainsi quelque chose en commun : c’est le voyage. Bien que l’un ou l’autre se pose quelque part pour prendre racine, n'oublions pas que la graine vient de quelque part. Le voyage est au cœur de notre existence.

Lors de l'atelier, un élève nous fait remarquer que les virus aussi peuvent voyager. Quelle (triste) coïncidence... un virus circule activement et nous allons être confinés à la maison pour plusieurs semaines.

crédit photo: les chants dans les champs

Après ce tour du monde, il est temps de passer à l'action ! Dans la cour de l’école, avec les élèves, nous avons préparé le terreau pour semer des graines de courges et de courgettes.

crédit photo: les chants dans les champs

Nos premiers pars pour mettre en place un jardin potager à l’école.

À la fin de l’atelier, ensemble nous avons chanté l'une de mes compositions « Nous voulons changer le monde » et les élèves ont beaucoup apprécié.

crédit photo: les chants dans les champs
crédit photo: Pierre Koffi Alanda

Les graines semées ont bien réagi. Le taux de germination est de 100%. En attendant la reprise des cours, les jeunes plantes ont pris racine et se comportent bien en pépinière. Après le confinement, elles vont pouvoir rejoindre le jardin de l’école !

crédit photo: Pierre Koffi Alanda
crédit photo: Pierre Koffi Alanda
crédit photo: Pierre Koffi Alanda

Les Ateliers Médicis sont fermés du 31 juillet au 22 août.