Est ce que l'on est obligé de Grandir ?

Est ce que l'on est obligé de Grandir ?

Publié par Zelda Perez et Cécile Morelle

Journal du projet

langue des signes - langage du corps

Recherches des différentes classes

Les CM2 poursuivent par groupe l’écriture de leurs contes ayant pour thème « Le Royaume des enfants ». ils ont créé Aquafun, le royaume sous l’eau où les enfants sont à moitié sirène ; le royaume dans les airs qui est sur un nuage et dans lequel c’est la tristesse des enfants qui provoque la pluie sur Terre ; le monde du jeu vidéo où le devoir des enfants est de jouer toute la journée ; le royaume des doudous avec son château entièrement en bonbons...

Les CM1 eux ont fait différentes improvisations sur leur « école idéale » : le droit de faire des bêtises, de manger des bonbons en classe, de faire retentir la sonnerie quand on veut, de manger tous les jours des frites à la cantine, d’avoir un cadeau quand on a bien réciter sa poésie, de choisir ses matières et de faire du yoga en classe…

En parallèle de notre recherche avec eux sur « un enfant qu’est-ce que c’est », ils poursuivent leur initiation au théâtre et à la lsf avec le même enthousiasme. Angelina s’est même fabriquée un petit cahier dans lequel elle a dessiné chacun des signes appris, une sorte de petit lexique visuel, comme une bande dessinée !

Ils savent maintenant se présenter entièrement : donner leur nom, leur signe et leur âge.

Ils dialoguent silencieusement partout, à la cantine, dans la cour de récréation, en classe !

L'apparition du syndrome dans notre création

Toujours dans ce désir d'analyser et de constituer une carte d'identité de l'Enfant, nous avons organisé un série d’interviews  individuelles : un moment privilégié avec chaque élève où nous les avons interrogés et enregistrés à propos de leur rapport à l’enfance et de leur vision du monde des adultes.

Une question en particulier suscite notre intérêt : Est-il obligatoire de grandir ?

Notre recherche personnelle est désormais axée sur le syndrome de Peter Pan. Ce syndrome tiré du célèbre héros éponyme de JM Barrie, illustre chez certains enfants ce refus de grandir, cette incapacité à accepter les responsabilités inhérentes à la croissance et se manifeste par un replis sur soi, un refus de communiquer sur le mode traditionnel voire une immersion dans un monde imaginaire.