Créer des personnages en croisant les références

Créer des personnages en croisant les références

Publié par Simon Feat et Bérénice Motais De Narbonne

Journal du projet

L’école du Ruisseau se trouve dans les hauts de Saint-Paul. C’est une petite école primaire toute peinte en bleu, vert et rose, à flanc de colline et d’où on voit la mer, loin en bas. Les enfants qui la fréquentent vivent eux aussi dans les hauts et n’ont pas l’habitude de descendre jusqu’au lagon… d’ailleurs beaucoup ne savent pas encore nager. Mais ils sont pleins d’énergie, et ils nous ont accueilli avec beaucoup d’enthousiasme quand nous leur avons présenté notre projet!
L’idée que nous leur avons proposé est la suivante : en prenant pour référence une galerie de créatures aussi diverses que possible, créer des personnages et les mettre en mouvement avec des techniques de cinéma d’animation. Un métissage d’images.

Pour notre première séance ensemble, nous avons d’abord fait les présentations. Nous avons projeté des extraits de nos films d’animation pour éveiller leur intérêt… mais c’est finalement nous qui avons été motivés par leurs réactions spontanées. Puis, pour mieux apprendre à les connaitre, nous avons donné à chacun une fiche à remplir avec son nom, son âge et ses goûts en couleurs, animaux, fleurs, fruits, héros, etc…
Nous leur avons ensuite expliqué, par l’exemple, la méthode que nous voulions utiliser avec eux pour inventer leur personnage : en dessinant l’une après l’autre chaque partie du corps avec la forme, la couleur, la texture que les enfants nous indiquaient, nous avons fait apparaitre au tableau un personnage complètement nouveau. L’idée est passée : nous leur proposons de faire comme du collage, par le dessin.

Nous leur avons ensuite présenté les centaines d’images que nous avions préparées pour servir de référence, prises parmi la faune et la flore du monde entier (et en particulier de la Réunion), ainsi que des représentations et des costumes issus de nombreuses cultures. Parmi tous les animaux, poissons, oiseaux, fleurs et fruits, dieux, monstres et humains que nous leur avons présentés, nous avons invité les enfants à choisir leurs six préférés pour construire leur feuille de références. Nous souhaitions qu’ils s’inspirent non seulement des formes, mais aussi des couleurs, des textures et des poses de leurs images de référence.
Le message est bien passé, et les enfants équipés de leur paire de ciseaux et de leur tube de colle ont construit chacun leur petit univers en choisissant les images qui leur plaisaient le plus. Évidemment, certaines images ont vite été en rupture, tandis que d’autres sont restées intouchées. Mais à la fin de la séance, chacun avait sa fiche de références prête, et déjà des caractères se faisaient sentir dans le choix des images.

Pour notre seconde séance, nous avons commencé à dessiner! Nous avons commencé par faire ensemble un nouvel exemple au tableau, avec des références cette fois, parmi lesquelles les enfants ont pu piocher des éléments graphiques : ici de grandes oreilles rondes, là un gros bec, et puis pourquoi pas des fleurs sur la queue de singe. Ensuite chacun s’est mis à son propre dessin, au feutre pour commencer. À part quelques rares blocages, les enfants ont parfaitement compris ce qu’on attendait d’eux, et ils ont eu l’air de bien s’amuser à le faire ! Nous avons récoltés beaucoup de dessins très inspirés. Certains ont même déjà trouvé un nom et une histoire pour leur création…

Vendredi prochain, nous terminersons les dessins commencés ce lundi, et si nous avons le temps nous les mettrons au propre à la peinture, pour ensuite les découper et les animer !