Des Fenêtres sur Gourin

01.3 - ATELIER/ Accrochage - Des fenêtres sur Gourin

Publié par Nicolas Verschaeve

Journal du projet

Afin de clore cette première semaine axée sur le cadre et l'image, sur les formes et les motifs, nous abordons une nouvelle fois la question du regard. Il ne s'agit plus d'observer pour capturer l'environnement, il s'agit maintenant de donner à voir ce que l'on a capturé. 
Nous donnons au cadre qui avait le statut d'outil une autre fonction, celle d'un dispositif de présentation. 

 

La consigne était ici de présenter les images issues des deux sorties effectuées, en essayant de donner à voir au spectateur la façon particulière avec laquelle nous avons cadré les images. 
Tout est une question de point de vue et de distances entre, d'une part, le "cadreur" et le sujet, et d'autre part, entre le cadreur et le cadre tenu à bout de bras. 

Accrochées au mur, les images sont planes, en deux dimensions. En plaçant un cadre en papier à distance du mur, en retrait, nous créons une profondeur dans l'image, et invitons le spectateur à se déplacer autour de l'oeuvre pour retrouver différents cadrages possibles d'une même image. Nous partageons de cette façon le procédé ainsi que les sensations éprouvées lors de notre chasse aux formes et aux motifs. 

Les élèves ont été ravis de pouvoir chacun sélectionner parmi leurs images, une oeuvre qui sera exposée durant un mois au musée du Faouët, dans la commune voisine. 

Les Ateliers Médicis seront exceptionnellement fermés les 9 et 10 décembre 2021.