Yves Mwamba

Yves Mwamba

Diplômé(e) de
Studios Kabako / Formation à la danse contemporaine (interprète et choregraphe)
Belladone

Yves Mwamba est né à Kisangani, en République Démocratique du Congo. A 13 ans, il commence la danse Hip-Hop en autodidacte, à 18 ans, il veut devenir magistrat, mais il rencontre le chorégraphe Faustin Linyekula qui installe Les Studios Kabako dans la ville.

Pendant 5 ans, sur le mode de l’échange (rencontres, workshops et résidences à Dakar) il apprend la danse contemporaine, la mise en scène, l'improvisation, auprès de Faustin Linyekula d’une part, et des artistes venus de l’étranger comme Thomas Steyaert, Hafiz Dhaou, Ula Sickle, Boyzi Cekwana, Sylvain Prunenec, Clara Bauer, Andreya Ouamba…

« Cet apprentissage de plusieurs années a nourri ma détermination à devenir interprète, à raconter mon histoire et celle des autres avec le corps. Cela peut paraître dérisoire dans mon milieu car au Congo si trouver à manger est le premier défi, alors, la danse sert à quoi ? Pour moi, c’est une nécessité, c’est à travers elle que je trouve ma manière d’exister et de m’exprimer. » C’est ce qu’il raconte dans son solo « Juste moi » : ses premiers pas dans le hip-hop, les clips et les boys bands, puis la découverte de la danse contemporaine et d’une gestuelle plus personnelle comme le passage de l’adolescence à l’âge adulte. En 2013, il rejoint la création « Drums and Digging » de Faustin Linyekula, qui dure 2 mois à Kisangani avant la première au Cloitre des Célestins au festival d’Avignon et une tournée internationale. Aujourd’hui, il est établi en France. Il est interprète dans la pièce « Debout (se relever) » de Djino Alolo Sabin, actuellement en tournée en France.  La pièce revisite le match mythique entre Mohamed Ali et Foreman qui s’est déroulé à Kinshasa en 1974, et puise dans ce moment puissant l’énergie de tenir sans relâche le combat contre la gravité, l’adversité et l’oppression.

Lors de Nuit blanche 2016 il participe à la création « Qu’est-ce qu’il y a juste après ? » De la compagnie KMK à la cité de refuge (Paris 13).
Actuellement il travaille sur une nouvelle création qui s’intitule « Voix intérieures », dans laquelle il questionne la situation de la censure dans son pays et partout dans le monde.

Projets de Yves Mwamba

Journal du projet 6 octobre 2017 Projet Voix intérieures De Yves Mwamba
Notes de travail : Dieudonné Niangouna, Sony Labou Tansi, la politique... Et mes motifs chorégraphiques.

Autre(s) participation(s)