pâte à papier

Vie des formes

Publié par Elsa Girondin

Journal du projet

« Il convient d’y insister encore, si l’on veut bien comprendre, non seulement comment la forme est, en quelque sorte, incarnée, mais qu’elle est toujours incarnation. »

 

Henri Focillon, Vie des formes, Les formes dans la matière

La pâte à papier, de par sa densité et son grain, limite le détail des formes. De ce fait, j’invite les enfants à une lecture synthétique de leur objet qui ne vise pas le réalisme. C’est toujours leur imagination qui est placée au centre de la création.

 

Par groupe de quatre, les enfants se partagent un support de polystyrène qu’ils doivent recouvrir. Ils sont libres de disposer leur forme comme ils le veulent sur le support.

Je les invite également à agrandir leur objet dans le but d’investir au maximum les possibilités du format.

Les Ateliers Médicis seront exceptionnellement fermés le jeudi 30 janvier 2020.