Les enfants prennent en photo leur "objet-souvenir" sur la place du Theil sur Huisne.

Les Enfants du Theil

Publié par Elsa Girondin

Journal du projet

«Lorsque nous nous occupons des choses, nous nous occupons de nos souvenirs.»

Aldo Rossi

 

 

Ce lundi 14 janvier, c’était la première rencontre avec les enfants du Theil sur Huisne.

Je leur ai présenté des images de mon travail projetées au tableau. Ils ont été tout de suite très curieux de découvrir mes sculptures et photographies, les questions sont nombreuses et chacun essaie de comprendre de quelle matière, et de quel poids elles sont constituées. Ce questions mènent rapidement et simplement les enfants à saisir l’essence même de ce qui fait la sculpture (poids/taille/matière). L‘échange est très intéressant et me permet de parler de mon travail, non pas en le simplifiant mais en n’en gardant que l’essentiel.

 

Ma résidence, que j’ai intitulée « MENU-monument » ouvre un écart et une jonction possible entre le monument comme construction basée sur une mémoire collective et le « MENU-monument » comme une sculpture placée du côté de la mémoire personnelle. Ce titre ouvre une multiplicité de questionnement et de cheminements possibles.

Tout au long de ma présence au Theil,  à travers les différents outils que sont la photographie, le dessin et la sculpture, nous embarquerons avec les enfants sur ce vaste fleuve qu’est la mémoire, quitte à oublier les règles pour attraper les beaux hasards de la dérive.

 

Alors pour questionner leur mémoire, j’ai demandé aux enfants de ramener un petit objet dont ils aimeraient se souvenir et avec lequel nous allons travailler par la suite.

 

Le lendemain nous nous rendons sur la place du village, où se trouve le monument au mort afin d’observer les différents éléments qui le composent. 

Puis, avec l’aide d’éléments divers comme le mobilier urbain et les arbres, les enfants mettent en scène leurs objets-souvenirs pour en faire un petit monument. Ils photographient, avec un appareil photo jetable, leur objet sur différents socles et parfois en assemblant plusieurs objets. Le lendemain, je leur propose de dessiner de mémoire et avec leur imagination ce qu’ils ont pris en photo la veille.

1
2
3
4
5

Les Ateliers Médicis seront exceptionnellement fermés le jeudi 30 janvier 2020.