Septième et Dernière Semaine

Septième et Dernière Semaine

Publié par Maëlle Reymond

Journal du projet

Déroulé de la restitution du 4 Mai 2018

J’ai ouvert la restitution sur une présentation de L’insaisissable dansée en 20 min et accompagnée en live par Jérémy Chartier et Christophe Sartori.

Ensuite, le public a découvert 2 performances de 2 min dansées par les élèves de CM1 et CM2 dans deux lieux emblématiques de l’école sur des bandes son originales composées par Jérémy Chartier (dont l’une est faite avec les voix enregistrées des élèves).

En parallèle de ces performances, le public avait la possibilité de circuler dans la salle de classe où j’ai travaillé, pour y voir mes inspirations, le documentaire que j’ai réalisé autour de l’immersion des élèves dans mon univers, ainsi que toutes sortes d’écrits et de visuels liés à la création de L’insaisissable.

Pour clôturer la soirée, nous nous sommes retrouvés autour de la performance de la classe Ulis qui a duré 5 min.

Voici le lien vers le site de l’école de La Source de Puylaurens qui retrace cette soirée du vendredi 4 Mai 2018 : mon dernier jour d’école.

Contenu de l’exposition, visible dans la salle de classe où j'ai travaillé durant 7 semaines.

Extraits de mon journal de bord

Aujourd’hui, je ne vois pas ce qu’il y a de plus personnel, et en même temps de plus commun, que le fonctionnement d’un corps : ses saisons, ses errances, ses besoins, ses désirs, ses peurs, ses moteurs et ses limites. Donner à voir la palpitation des chairs et ce qui anime profondément un être, c’est à mon sens, la vraie chanson mélancolique de l’homme.

Si le haïku condense l’essentiel d’un ressenti en quelques vers, je cherche, grâce au pouvoir de l’évocation, à traverser toute une vie, en un seul souffle, comme une calligraphie naturelle du corps grandissant et vieillissant.

Dans la vie, il y a toutes sortes de choses que l’on peut comprendre, que l’on peut saisir facilement. Et puis, il a tout le reste… Tout ce qui nous échappe. Tout ce qui est plus vaste que notre compréhension, que notre capacité à saisir et à isoler dans un contour.

La vérité est insaisissable, le sens profond des choses aussi.

 

Entre terre et ciel

Au-delà de la recherche perpétuelle d’axes périlleux, il y a l’idée salvatrice de se tourner vers la lumière, à la manière des arbres qui poussent tordus, et dont les branches se tendent, dans un équilibre miraculeux. Rechercher le soleil devient le fil conducteur de L’insaisissable, qu’importe ma position et qu’importe ma situation.

 

Altération, Persévérance et Transformations

Mon travail consiste à revivre chaque jours ces expériences : trouver un chemin pour grandir, ne pas baisser les bras, attraper l’insaisissable… En mettant à profit le temps, j’observe l’érosion de la forme, la transformation nécessaire et incontrôlable, que le corps trouve naturellement face à l’effort. Il y a des milliers de manières de se tenir debout et de ne pas baisser les bras. C’est ce que j’explore au travers de cette pièce-là.

Mes inspirations

Mes inspirations

Photos que j'ai prises lors de ma résidence

3 Haïkus qui ont guidé mon travail

Tant et tant de choses
Me reviennent à l'esprit !
Fleurs de cerisiers !

Bashô  

Praying all the time-
Talking
To myself

Jack Kerouac  

Hand in hand in a red valley
With the universal schoolteacher
The first morning

Jack Kerouac

Quelques productions écrites et visuels faites en classe par les CM2 sous l'initiative de Mme Oulieu

Documentaire que j'ai réalisé au fur et à mesure des ateliers de transmission.