amitié pétale

Semaine 1 : rencontres, récoltes, les mains et l'encre.

Publié par Diane Etienne

Arts plastiques Arts visuels Installation estampes, arts imprimés.

Nous avons prit la route, camion chargé remplis de lettres d'encres de papiers de craies de plumes d'images et de curiosités.
Vieillespesse, niché entre les collines douces du Cantal, entre les échangeurs 23 et 26 de l'A75 - section Massiac - Col de la Fageole, Saint Flour à 15 minutes, Montpellier à 2h. Des tracteurs, des prairies, des haies, des corps de ferme granit-basalte, des scieries, des tracteurs, des vallons, des hangars agricoles, des forêts, des prairies, des tracteurs et l'école.
L'école qui accueille 2 classes, les petits et les grands, une trentaine d'élèves dans le bourg du village.

 

Nous découvrons la classe de Florence Guilloteau, au deuxième étage, toutes nos lettres accrochées au murs, les papiers, les éléments du colis exposés sur le meuble-musée.

Il y a beaucoup de questions qui tournent dans le rond de la parole, nous nous montrons nos visages le temps d'un sourire en tirant sur nos masques, comme ça pour voir, et ça fait du bien.

jeux de dessins, tour de craies pour fabriquer au tableau la carte des chemins de l'école, quelques nouveaux mots pour annoncer les 2 demi-journées qui vont suivre.

typographie. monotype. xylographie. frottage. scans.

Puis nous nous retrouvons, après un foot dans la prairie, pour découvrir ensemble tout les outils que nous avons installé dans la salle polyvalente de la mairie. Ce sera notre atelier, notre bibliothèque d'outils.

Tour d'horizon vers les gestes et techniques qui accompagneront le projet. On réfléchit les mots qui nous font du bien, on les compose, on les imprime. On grave des plaques de bois, gouges en main, des paysages que nous voyons à travers nos fenêtres. On récolte les empreintes d'éléments glanés ça et là : plumes, filet, fougères, feuilles... on fabrique des monotypes.
On joue avec le scanner, pinceaux à scanner, visages masqués qui fabriquent des images distordues en vitesse. On part en récolte d'éléments frottés, relevés estampés de la voiture de la maîtresse, et cette gravure sur le monument aux morts, et ces lettres, ces chevaux, ces taureaux sur les pneus du tracteur de Jean-Marc. On confectionne les carnets de bord du projet, chacun·e choisit parmi les papiers colorés et les images photocopiées.

Ça file, ça court, l'envers, l'endroit, la joie des plaques d'encrage et des rouleaux qui font scroutch. Le temps fonce, il y a une jolie ambiance d'entraide et de curiosité.
 

Et déjà l'on se quitte, c'est la fin de la mise en bouche, le début d'une rencontre collective.

Semaine 1 : rencontres, récoltes, les mains et l'encre.

Compte tenu de la situation sanitaire, l’accueil des Ateliers Médicis est fermé.