Sauvez la sieste ! L'exposition

Sauvez la sieste ! L'exposition

Publié par Lucie Parkes

Journal du projet

Tout est en place: lumières sur l'exposition !

Les classes défilent, les enfants rentrent dans la pièce en poussant des "ooOOOOooOOOh" fascinés : c'est plutôt bon signe !

Je leur demande : est-ce que vous, vous faites la sieste ?

vous aimez bien ça ? pourquoi ? est-ce que les animaux rêvent ?

Puis, on fait l'expérience de Dali, un "piège artistique" : je fais asseoir sur une chaise un enfant une fourchette à la main, avec un assiette en aluminium posée au sol sous la main. On ferme tous les yeux : on feint une sieste (on écoute tous les bruits autour, j'ai placé des petits micros avec des sons enregistrés dans le village). D'un coup, (sous ma direction muette) l'enfant assis sur la chaise lâche la cuiller, CLINNNNGGGG, ça réveille tout le monde en sursaut, et on décrit à quoi on était en train de rêver... pour créer !

Puis, je leurs raconte l'histoire inventée par la classe avec qui j'ai travaillé pendant plus de 4 mois, avec parfois quelques élèves de celle-ci pour m'aider (ils ne peuvent pas toujours tous être là, c'est selon les emplois du temps et des priorités). On se déplace beaucoup dans la pièce, il faut que ça soit vivant ! J'explique que c'est une classe de CM1 qui a fait ce livre: les dessins, mais aussi l'histoire et la typographie !

Les classes suivent toute l'affaire avec passion, ça fait plaisir à voir, à entendre... ils déchiffrent les textes, ils savent lire tout d'un coup ! On échange beaucoup, avec les professeurs aussi.

À la fin du parcours, un petit espace m'est prêté pour que je présente mon travail, j'y ai placé en plus des photos d'archives de Saint-Georges gracieusement prêtées par la mairie, qui datent des années 50 aux années 90. C'est l'émotion pour beaucoup des habitants de voir à quoi le village ressemblait avant... il n'y avait même pas de village en face, au Brésil !

Après ces trois jours magiques, je retourne en classe et rends les livres imprimés aux enfants. Chacun en a un différent, le sien, avec sa machine, son prénom, son personnage. Certaines pages sont communes à tous aussi... c'est leur histoire.

On se dit au revoir, j'ai pleins de dessins et de belles photos, c'est triste et magique à la fois ! Je remercie tous ceux qui m'ont permise d'être là, d'avoir vécu au plus près de cet endroit étonnant.

C'est le coeur gros et pleins de belles choses en tête que l'on se quitte, en imaginant notre prochaine sieste ! On restera en contact...

Pages choisies / éditions enfants

L'exposition

Les Ateliers Médicis sont fermés du 31 juillet au 22 août.