Premiers visages

Jour 1 : rencontre

Publié par Lucie Parkes

Journal du projet

Arrivée à Saint-Georges de l’Oyapock, après quelques heures à voir défiler la jungle par la fenêtre de la voiture, je découvre l’école Pascal Joinville : nuances de rose, avec au sol du gravier qui crisse, en fond : des bruits d’enfants, des voix d'adultes.
L’école m’attend au bord du fleuve qui sépare la France verte et le Brésil. Tous les instituteurs me connaissent d’avance : il est apprécié que l’on vienne partager son travail dans cette petite ville ! Je suis heureuse d’être là et j’ai hâte de rencontrer ces élèves aux métissages qui me sont inconnus : ils sont amérindiens, créoles et brésiliens. Mais tous français ! On me fait savoir que la communication ici est subtile, mouvante, créative, elle se fait par un langage particulier, au-delà de mots.

Pour ce premier jour, je suis accueillie par le directeur de l'école et l’institutrice avec qui j'ai eu quelques contacts afin de préparer la rencontre. C’est avec ses élèves de CM1 que je vais travailler ici pendant quatre mois. Il fait très chaud dans sa classe, les ventilateurs tournent leurs têtes sans agiter leurs ailes, les murs sont colorés de dessins et ça sent la craie fumante. Les enfants sont excités, ils me regardent à moitié intrigués, l’autre moitié rigole ! L’ « artiste » est là et leur curiosité s’éveille. La mienne aussi !
Je me présente, on rigole, je leurs fait des devinettes pour leur faire comprendre mon métier.
Qu’est ce que c’est être illustratrice ? Est-ce que c’est facile de dessiner ? Est-ce que ça fait peur ? Pourquoi ça fait plaisir ? Peut-on communiquer par le dessin ?
On joue : ils dessinent des formes que je leur décrit : au début, le dessin est abstrait, puis, à force de construction de lignes, il fait sens. Construire un dessin ! Les enfants sont contents et passent du temps à personnaliser leurs oeuvres.

Ensuite, je leur présente le magazine pour lequel j’ai travaillé, Images Doc : comment fabrique t-on un magazine ? Pour le découvrir, il faut le faire ! Je leur propose de se présenter (beaucoup sont très timides et peinent à me regarder dans les yeux) à travers un petit journal. Un peu de pliage et de découpage, et ils commencent leurs couvertures, à remplir de couleur. En deuxième et troisième page, ils doivent se présenter par le dessin, dessiner leur animal totem, puis remplir une assiette de dessins de ce qu’ils aiment le plus manger. Même au fond de la jungle, le hamburger l’emporte…
Le reste se dessinera le lendemain. La pluie de saison tombe lorsque la cloche sonne, les enfants en ont l’habitude et certains ne prennent même pas la peine de s’abriter : il savent que le soleil va revenir très vite.

L'école Pascal Joinville sous la saison des pluies
La classe de CM1
Début de l'atelier
Visages couleur

Les Ateliers Médicis sont fermés du 31 juillet au 22 août.