C'est quoi ton blaze ?

C'est quoi ton blaze ?

Publié par Lucie Parkes

Journal du projet

Les blasons

C’est primordial un blason pour une mission si spectaculaire.
Un peu comme un logo mais en plus généreux, le blason s’illustre de petits dessins qui racontent où et ce que l’on est, de quoi on est composé. Comme ville, pays, mission.
Celui de la ville de Saint-Georges de l’Oyapock se peint de cinq éléments : un homme qui se bat avec un jaguar (qui fait référence à Saint-Georges se battant avec un dragon), une flèche et un arc pour la chasse et renvoie à la doctrine de la ville : "M'arc boute, poc à poc" (qui signifie que quand l'arc est bouté, c'est-à-dire tendu, les deux extrémités se touchent), deux cabosses pour les cultures de cacao, une croix pour les missions des jésuites (et oui...) et un oiseau coq-de-roche, que l’on trouve dans la région.
Plus haut sur le continent à été dessiné en 1969 le blason de la mission Apollo 11 où on voit un aigle avec une branche d’olivier dans les serres, se poser sur la lune, le regard affuté. Au loin, on voit la planète Terre semi illuminée (nous), petite boule perdue dans l’espace. Ce blason mythique représente l’essence de cette mission américaine périlleuse, où l'homme a posé pour la première fois le pied sur une terre extra-terrestre.

Après analyse de tout ça, les enfants doivent inventer à leur tour leurs blasons, celui de leur mission dans l’espace, pour sauver la Terre et la Planète des Rêves !

Un mélange de saint-Georges et d'une entreprise aérospatiale...
On décide ensemble d’y mettre : un petit bout de leur machine, leur prénom et leur animal totem. Le blason sera rond, plein de couleurs.

Une mission arc-en-ciel !
Le nom : Mission Rêves numéro 1.

Après recherches, chaque enfant redessine son blason avec un compas sur du papier noir à gratter, avec un fond multicolore, pour faire plus élégant. Ça donne l’illusion de quelque chose d’un peu métallisé, sérieux quoi.

Mission Rêves 1

Les Ateliers Médicis sont fermés du 31 juillet au 22 août.