Préau de l'école

Restitution à l'école

Publié par Marie Mons

Journal du projet

La restitution du projet à l'école est construite comme un moment de partage et d'échange autour du travail réalisé pendant la résidence.

DANS L'ÉCOLE SOUS LE PRÉAU
Affichage des posters réalisés pendant la résidence
Intervention du conteur Valer' Egouy

DANS LA SALLE DES ASSOCIATIONS FACE À L'ÉCOLE
Projection des oeuvres de Marie Mons
Discussions avec les élèves autour des temps forts des ateliers
Goûter

Les enfants me parlent de la joie de pouvoir poser et s'exprimer face caméra, d'autres ont préféré manipuler l'appareil photo, travailler le cadrage, guider leurs camarades, imaginer ou encore construire un décor à partir d'éléments collectés.

Les parents d'élèves m'apprennent que leurs enfants les avaient questionnés tout au long de la résidence sur le patrimoine martiniquais et son histoire dans l'optique de proposer de nouvelles idées et d'apporter de nouveaux objets pour les séances à venir.

Devant les posters
Les enfants découvrent leurs portraits sur les murs de l'école entre fierté pour certains et timidité pour d'autres.
Valer
Valer' Egouy prépare son public

Le conteur prépare son public dans la tradition du conte créole :

Le conteur : Yékrik
Les enfants : Yékrak !
Le conteur : Yémistrikrik
Les enfants : Yémistikrac !
Le conteur : Est ce que la cour dort ?
Les enfants : Non la cour ne dort pas !

Puis, il pose un certain nombre de devinettes, les tim-tim dont les réponses sont bien sûr connues de tous :

Le conteur : Dlo doubout ? (De l'eau debout ?)
Les enfants : Kann (La canne à sucre)

Le conteur : I mèg, i ni on sèl zyé, travay-la i ka fè la i pé pa pòté'y ? (Elle est maigre, elle a un seul oeil, le travail qu'elle fait, elle ne peut pas le porter ?)
Les enfants : Zéguiy (L'aiguille)

Le conteur : Fòk lévé wob-a-moin pou wè boté-a-moin ? (Il faut que vous souleviez ma robe pour voir ma beauté ?)
Les enfants : Mayis (Le maïs)

Le conte peut alors commencer...

Projection

La restitution se poursuit dans la salle des associations avec une projection de mon travail photographique "Un sourire de Case-Pilote". Une manière de partager avec les enfants ma vision de la Martinique de la confronter à leurs images réalisées lors des ateliers. Ils sont curieux de savoir où certaines photos ont été réalisées car ils ne parviennent pas toujours à situer les lieux qu'ils connaissent.

Projection
Projection et intervention autour de mon travail photographique "Un sourire de Case-Pilote"

Les contraintes sanitaires et l'interdiction préfectorale n'ont pas permis au carnaval d'avoir lieu en 2021 pendant les congés de février. Sur l'île, la frustration est palpable.

C'est la raison pour laquelle, j'ai imaginé pour les enfants une restitution dynamique et participative dans l'idée de ramener autrement un peu de cette fête incontournable au sein de l'école et de valoriser le patrimoine créole.

Compte tenu de la situation sanitaire, l’accueil des Ateliers Médicis est fermé.