photo de classe

Photo de classe

Publié par Elsa Séguier-Faucher

Journal du projet

Un son résonne dans la cour de récréation, c’est la fin de la pause déjeuner, c’est le premier cours de l'après-midi. Les enfants se rangent deux par deux, l'enseignante réclame le silence, pour pouvoir entrer dans la classe. C’est mon premier jour. Je suis émue de retrouver les rituels de l’école. Émue de voir pour la première fois les élèves, je stresse un peu. Certain·e·s me regardent intrigué·e·s mais la plupart n’en tiennent pas compte, ça me rassure.

On entre.

Ça commence.

 

 

photo classe

Je me présente, puis je leur parle de ma pratique artistique et leur montre quelques unes de mes créations. On discute tous ensemble autour de questions sur l'art. Qu’est-ce qu’un·e artiste ? Quel·les artistes elles, ils connaissent ? Quelles pratiques artistiques elles, ils connaissent ?  Qu’est-ce qu’on appelle art et l’artisanat ?

J’évoque rapidement le projet qui va nous réunir autour des paysages et le cadre des ateliers que nous ferons ensemble.

Pour la deuxième partie de l'après-midi, je lance un atelier pour continuer à se rencontrer mais en dessin. Nous allons réaliser des portraits. Ils serviront de première page pour présenter les auteur·es de notre encyclopédie.

 

photo de classe

Je leur montre des peintres et dessinateur·trices (de toutes époques confondues) qui ont particulièrement travaillé l’art du portrait et de l’autoportrait.

Deux par deux, CM1 et CM2 se mélangent et parfois se rencontrent pour la première fois, lors de la réalisation du portrait de leur camarade de classe.

Cela m’a permis de voir comment elles, ils « envisageaient » la pratique artistique. Beaucoup se sont senti·es bloqué·es, car leur dessin n’était pas ressemblant. D’autres passaient leur temps à gommer, car elles, ils attendaient le trait parfait. D’autres n’envisageaient pas la possibilité de faire un trait sans règle ou un cercle sans compas, comme dans les cours de mathématiques.

Je leur ai précisé quelques règles de jeux ou objectifs de transmission essentiels: un bon dessin n’est pas forcément un dessin réaliste, l’idée n’est pas de créer un chef d’œuvre mais d’essayer, d’expérimenter, de se tromper, d’apprendre, personne ne sera noté ou jugé sur sa création, la contrainte et les règles de jeux permettent de créer des choses inattendues, ce n’est pas forcément négatif… Après ça les élèves se sont senti·es plus libres.

photo de classe
photo de classe
photo de classe

Ils ont pris le temps d’observer leur camarade, et de leur poser des questions, de partager des histoires. Puis j’ai demandé à chacun·e de dessiner un ou une camarade imaginaire qui se serait glissé·e dans la photo de classe. Peu à peu la classe s’est agrandie avec la venue d’unE centaure (mi-femme, mi-cheval), de l’acteur Jace Norman, de Tomao un tueur chinois, de Naruto, de Kassandras une sœur jumelle fictive, d'ApocaliSpe…

Pour finir elles, ils ont dû présenter la, le camarade imaginaire.

portraits et textes

Compte tenu de la situation sanitaire, l’accueil des Ateliers Médicis est fermé.