au bal de mars

Le théâtre blanc : surface de projection des imaginaires #2

Publié par Juline Darde Gervais

Journal du projet
Arts plastiques Mode Photographie Théâtre, Cirque, Design

Les enfants imaginent des scénarios et comme des captations de séquences de film, je capture les scènes qu’ils proposent. Nous les faisons évoluer ensemble. 

Ils prennent conscience du jeu face à l’objectif et du cadre dans lequel ils peuvent évoluer. Les personnages se rencontrent, interagissent. Nous travaillons à nouveau sur l’idée d’e créer des émotions, de les jouer, de les théâtraliser.

Ils prennent gout à raconter des histoires d’adversité et à mettre en scène des batailles. Ils prennent gout à faire les morts, à se faire peur, à se réjouir, à se surprendre, à faire des figures de karaté, à faire des acrobaties. Comme un espace de liberté total, ils sont presque surpris d’avoir le droit de faire tout ce qu’ils veulent et par l’idée de pouvoir investir tout ce travail que nous avons produit comme réceptacle de tous les imaginaires.

Chaque groupe d’enfant a nommé son histoire.

"La colocation des fantômes"

"La vengeances des paysans"

"Au bal de Mars"

"La guerre pour la main de la princesse"

"La belle au bois dormant, les princes et la méchante fée"

"Le musée vivant"

"La légende étrange"

"La reine qui voulait détruire le Yoga"

"Guerre pour la main de la princesse"
La reine qui voulait détruire le yoga
"la colocation des fantômes"
La vengeance des paysans
La légende étrange
Le musée vivant

Compte tenu de la situation sanitaire, l’accueil des Ateliers Médicis est fermé.