Moment de liberté

7. Intervention "sound painting"

Publié par Aliona Zagurovska

Journal du projet

Vers la fin de notre atelier, un musicien est intervenu dans la classe pour nous aider à créer une musicalité de l’enregistrement sonore qui accompagnait le livre. Je savais qu’avec son groupe de jazz il avait pratiqué un atelier de « sound painting », une création musicale collective avec les voix et les bruits du corps. Ces sons me paraissaient parfaits pour l’enregistrement, et nous avons essayé de les créer avec la classe.

L’intervention a commencé par des morceaux de musique de composition personnelle qui ont émerveillés les enfants captivés de suite. Peut-être que des concerts « en privé » sont rares dans leur vie, alors ils étaient très à l’écoute.

Nous avons enchaîné avec des pas, des sifflements, des pleurs, des rires, des imitations d’une sorcière qui ricane et des rochers qui tombent. Le travail du sound-painting sous-entendait l’écoute du chef-d’orchestre qui guide la nature du son émis par le « choeur-orchestre », son volume et le rythme. Les enfants étaient amusés et appliqués. Cette expérience a donné des choses surprenantes qui ont trouvées leur place dans le son du livre.

Comme avec les images, j’ai proposé aux enfants de suggérer une histoire à improviser par l’instrument, puis de raconter ce qu’ils avaient entendu. L’utilisation expérimentale de l’accordéon par le musicien a permis la création d’une palette sonore riche et donc facile à interpréter par la classe.

L’intervention a fini par une écoute reposée de quelques morceaux de musique. Dans la classe, il y avait quatre personnes qui jouaient des instruments de musique, du saxophone, du piano et de la guitare. A la fin de l’année ils passaient des examens de musique, et le joueur du saxophone devait participer à la Fête de musique locale.

Les Ateliers Médicis seront exceptionnellement fermés le jeudi 30 janvier 2020.