Le son dans Salon Lumières

Publié par Jean-Basile Sosa

Journal du projet

Dans Salon Lumières, la composition musicale repose sur un seul type de son associé à six fréquences principales — six notes de musique. En fait, c’est toujours le même son qui se répète, mais à des hauteurs toujours différentes, piochées aléatoirement dans un ensemble de trente. Bien qu’il s’agisse ici de sonorités électroniques, de la note plus aigüe à la note plus grave, Salon Lumières laisse entendre le fragment d’une mélodie descendante, librement inspirée d’un chant traditionnel hongrois.

La création du matériau sonore a été entièrement faite avec le programme Csound : un système de musique par ordinateur basé sur des générateurs unitaires et programmables par l'utilisateur. Il fut écrit à l'origine par Barry Vercoe au Massachusetts Institute of Technology en 1984 comme la première version en langage C de ce type de logiciel. Un code Csound se présente de façon textuelle et s’écrit en respectant un ensemble de règles particulières. Ci-dessous, le code informatique de l'instrument principal utilisé dans Salon Lumières :

csd

Le contrôle en « temps de réel » de cet instrument est d’une grande importance pour rendre l’installation interactive, immersive et évolutive dans le temps. Ce type de contrôle, qui s’exécute aussi longtemps que dure la performance Salon Lumières,  est délégué à l’environnement MaxMsp : un logiciel musical développé par l'IRCAM dans les années 1980, basé sur un système user-friendly de programmation graphique et permettant par exemple de faire de la synthèse sonore, de l'analyse, de l'enregistrement, du contrôle d'instruments MIDI...

jbs

Dans le domaine de la technologie et de l’informatique, lorsqu’un développeur crée un programme, il crée en fait un ensemble d’algorithmes. En effet, un programme informatique est un ensemble de commandes données à la machine, écrites dans un langage spécifique, afin d’effectuer une série d’opérations pour obtenir un résultat. La composition algorithmique de Salon Lumières fait appel à un module spécifique intégrable à MaxMsp, nommé Antescofo. C’est un langage de programmation supplémentaire dont le principal avantage réside dans l'organisation et le séquencement des données dans le temps.

script

Cet exemple d’algorithme simple écrit avec Antescofo produit l’effet suivant : les six notes de musique initiales se succèdent aléatoirement les unes aux autres dans un tempo extrêmement vif. De plus, elles sont constamment « transposées » dans le temps, c’est-à-dire que ce sont toujours les six mêmes notes qui se répètent, mais à chaque fois dans des registres différents, soit plus ou moins graves ou plus ou moins aigus.

Ainsi, la partie sonore de Salon Lumières repose essentiellement sur une exécution informatique en « temps réel », musique générative et algorithmique,  produite à l’aide de deux langages distincts implémentés dans un environnement de programmation graphique. 

schème

Les Ateliers Médicis sont exceptionnellement fermés le mardi 13 décembre et du 24 décembre au 1er janvier.