L'album Jeunesse "le jour ou le soleil a disparu" , Nathalie Dieterlé , Casterman

Le jour où le soleil a disparu !

Publié par Pascal Adoumbou

Journal du projet

Après quelques séances de travail avec les enseignantes pour dessiner les contours de la résidence, nous vivons notre première séance avec les élèves de l'école... Autour d'un conte, le jour ou le soleil a disparu, nous nous présentons et animons un petit temps musical avec les 54 enfants de l'école.

Faites comme nous !

Nous avons rencontré l'équipe enseignante... Nolwen, Muriel et Anne-Lise étaient ravies de nous accueillir mais montraient quelques appréhension à voir débarquer dans leur école des artistes portant un projet bien établi alors qu'elles avaient déjà décidé d'axer leur année autour d'un Thème: "ombre et lumière" qui devait déboucher sur un spectacle d'ombres réalisé par les élèves. Nous avons pu expliquer le sens de notre présence et la démarche que nous souhaitions mettre en oeuvre : pas question "d'utiliser" leurs élèves pour créer notre spectacle mais plutôt, de profiter de leur regard sur nos petits pas dans notre projet comme effet miroir. Nous avons décidé que les ateliers que nous avions prévu dans le cadre des séances de transmission seraient ventilés entre des ateliers ou nous présenterions notre travail et des ateliers pendant lesquels, nous accompagnerions la création du spectacle de l'école... quelle meilleure façon de faire partager notre démarche de création que de mettre les élèves dans une situation similaire...

Horizons...

Nous entrons dans le "forum" de l'école, pièce circulaire qui réunit toutes les classes, les 54 élèves de l'école sont assis au sol et nous attendent. Avec Pierre-Alain Four, mon librettiste, nous nous présentons brièvement puis j'introduis un petit motif musical, issu d'une mélodie aborigène arrangée par Peter-Louis Van Djick, compositeur sud africain. Les enfants s'approprient ce motif. D'abord surpris par ce drôle de bonhomme qui vient face à eux et chante une drôle de mélopée, ils entrent petit à petit dans la texture sonore. Je peux commencer à conter !

Le jour ou le soleil a disparu...

Je raconte cette histoire qu'ils avaient déjà découvert avec leurs enseignantes. C'est un album jeunesse en forme de théâtre d'ombres mais nous tenions à marquer notre présence dans l'école par une première petite forme artistique. Je raconte donc l'histoire à la manière d'un conteur, avec mes mots et en l'entrecoupant de motifs musicaux. nous sommes frappés par l'attention dont font preuve ces tous jeunes enfants. Les plus petits ont à peine 3 ans ! Je finis l'histoire en chantant tout le Thème du Chant "Horizon" en appelant en soutien les élèves à chaque fois qu'ils reconnaissent le motif travaillé quelques instants plus tôt... Nous terminons cette séance en expliquant aux enfants que dans les prochains jours, nous écrirons ensemble une histoire d'un monde sans soleil, pour créer leur spectacle ! une première séance dense, mais tellement agréable, notre résidence s'ouvre sous les meilleures auspices !

Horizon, Pl Van Djick