La ville chaussure

La ville piétonne.

Publié par Maauriac

Journal du projet

Et si la ville parfaite avait la forme d'une chaussure, et que tout était accessible pour les piétons ?

La carte de la ville de Vanves à donc constitué notre premier regard porté de façon globale sur la ville connue des enfants. Cette représentation était un moyen de traiter de façon uniforme le territoire, de permettre à chacun de reconnaître les endroits qui lui sont propres. Nous avons dans une premier temps identifié les habitations de chacun, puis ensuite les parcs connus de tous, ou encore l'école, la mairie et les éléments qui marquent la ville lorsque l'on est enfant. Nous avons utilisé une version du plan vierge et l'avons annoté à plusieurs reprises en fonction des informations que nous souhaitions transmettre. L'idée est ici, de finalement réussir à identifier les éléments positifs de cette ville que les enfants souhaiteraient transporter améliorer dans leur ville rêvée. Au début de l'exercice, le tracé de la ville vue de dessus sans perspective en noir sur blanc, sans échelle sans repère visuel n'évoquait pas grand chose aux enfants. Les pars n'étaient volontairement pas représentés en vert le nom des rues avaient été supprimés. Cette forme abstraite a constitué une approche originale à la ville. Dans un premier temps, les enfants ont cherché à reconnaître des formes géométriques connues dans ce plans. Certains sont restés surpris du tracés rectilignes des rues, la où ils avaient l'impression qu'ils cheminaient en permanence à travers des rues plutôt étroites et sinueuse. Au moment où nous étions en train d'aborder les trajets piétons que les enfants réalisaient dans la ville (chemin école – maison, ou école centre de sport, ou pour aller à la gare de tram, etc), une élève a expliqué à voix haute « que la forme de la ville lui évoquait une chaussure ». Nous étions justement en train d'échanger sur le point positif de cette ville de pouvoir faire un maximum des déplacements à pied. Cette remarque a révélé l'imaginaire des enfants, et nous avions la base de la future maquette de la ville rêvée : le plan serait en forme de chaussure, une ville où l'ont marche à pied, le pays aurait la forme d'un géant et les adultes occuperaient tout le territoire, mais les enfants auraient leurs villes, dans le pied droit du géant.

 

Compte tenu de la situation sanitaire, l’accueil des Ateliers Médicis est fermé.