"Détournement"

"Détournement"

Publié par Morgane Kabiry

Journal du projet
Arts plastiques Musique Théâtre Chant lyrique, Chant choral, Art dramatique, Graphisme, Harpe

Une enfance engagée

Nous nous retrouvons sur le tapis, chacun prend la parole et exprime son intention de projet. A la dernière séance, les choix d'objets ont été faits et je sens que les enfants ont mûri leurs idées depuis notre dernière rencontre. Certains ont déjà une idée très claire de leur projet et témoigne d'un engagement sociétal pertinent, d'autres sont moins à l'aise avec le principe de détournement qui n'est pas évident à saisir. Un climat de parole libre et respectueux s'est installé, ainsi chacun participe à la conversation, interroge ses camarades sur ses volontés, aide à creuser les idées et affine son sens critique. Chaque projet nous invite vers un thème de société et engage des discutions passionnantes et particulièrement actuelles. Nous évoquons la vie carcérale, l'écologie au travers des OGM et du réchauffement climatique, le quotidien des personnes sans abris ou même la douleur de la séparation amoureuse. Chacun raconte une anecdote ou un fait dont il a entendu parler et je suis touchée par leurs paroles d'enfants. La conversation est sensible, comme sur un fil et il n'est pas aisé de répondre à toutes les questions, entre une posture citoyenne à transmettre et des convictions personnelles qui se doivent d'être discrètes.

Interactions plastiques

En fonction des idées de projets qui furent évoquées, j'ai pu apporter le matériel nécessaire aux modifications plastiques de chacun. Il a été assez amusant d'investir chaque projet et de rechercher quels outils ou quels éléments étaient nécessaires à sa bonne conduite. Ainsi, j'ai arpenté les rayons de plusieurs magasins à la recherche de dinosaures en plastique, de fausse fourrure ou de perles en forme de goutte. J'ai pris plaisir à me saisir de chaque projet et surtout à voir leurs visages lorsque je leur ai montré le matériel mis à disposition. Le travail de sculpture pouvait commencer. Les seize enfants qui constituent la classe de CE2, CM1, CM2 ont chacun produit une sculpture singulière, propre à leurs idées personnelles. Ils ont été très impliqués dans cette phase du processus de création qui fut à la fois intense et épuisante. Je me suis sentie telle une technicienne en école d'art à trois semaines des diplômes, donnant conseil à l'un, aidant l'autre à manier un outil plus dangereux. Avec plus ou moins d'autonomie et plus ou moins de minutie, chaque enfant a réussi à finaliser sa pièce en quelques journées de travail.

Interactions plastiques
Interactions plastiques
Moment calme de réflexion
Vidéo filmée par les enfants