Amélie Barbier

Amélie Barbier

Amélie Barbier est née à Avignon. Son premier court-métrage, Dreams of a blind man, réalisé avec le master documentaire de Paris-Diderot, explore les rêves et souvenirs d’un homme iranien aveugle réfugié à Paris.

Elle intègre ensuite l’EHESS en anthropologie, et travaille sur les liens entre les rêves et les perceptions de l'environnement dans un village de l’Extrême-Orient russe. En parallèle, elle écrit sur l’esthétique du végétal dans les Cahiers du cinéma. Elle réalise actuellement une thèse d’anthropologie sur la « science des rêves » dans un service hospitalier de pathologies du sommeil.

Après une première collaboration avec Clément Simon pour le court-métrage documentaire La Planche des belles filles (2022), ils mènent ensemble une résidence Création en Cours des Ateliers Médicis avec une classe de CM2 de La Bloutière (Manche). Ces ateliers aboutissent à un court-métrage, Les Argonautes (2022), conte documentaire qui explore les souvenirs et l’imaginaire d’un groupe d’enfants sous la forme d’une lettre collective. Journal d’un fantôme des mers est leur troisième projet commun.

Portée par un ancrage ethnographique, son approche mêle documentaire et fantastique pour explorer les mondes invisibles et les existences non humaines.

Les Ateliers Médicis sont fermés tous les lundis de juillet 2022.