© Mélissa G.

Semaine 1: De quoi suis-je spécialiste?

Publié par Maud Cosset-Chéneau

Journal du projet
Théâtre Science

L’objectif de la première semaine d'atelier était d’introduire les élèves aux principes de la conférence théâtralisée, et aux bases des exercices théâtraux que nous travaillerons durant les cinq semaines de travail avec eux.
L’idée était aussi d’introduire Mélissa Golebiewski, qui crée avec moi le spectacle Les Fulguré.e.s, qui interviendra également auprès des élèves, mais de façon plus épisodique. C'est l'occasion de parler de son métier d'écrivaine de théâtre.
En amont de la semaine de travail, j’avais passé une matinée avec les élèves, pendant laquelle j’avais présenté mon projet et le travail que nous allions faire ensemble. À l’issue de ce temps de rencontre, je leur avait proposé de se poser la question suivante : de quoi suis-je spécialiste ? Après avoir fait un tour de leurs domaines de spécialités (étonnamment divers et nombreux), je leur avait proposé de préparer une conférence. Il s’agissait pour eux de choisir au sein de leur domaine de spécialité une question simple, à laquelle répondre.
Nous avons donc passé la semaine à préparer ces conférences, et à les théâtraliser. 

Le lundi matin, nous avons fait des jeux théâtraux collectifs pour exercer l’énergie, l’écoute, l’attention collective, la projection de la voix, la direction du regard. J’ai également mis en place des petits rituels pour rappeler leur attention lors d’éventuels moments de déconcentration. 

Par la suite, et jusqu’à la fin de la journée, nous avons pris le temps en petits groupes de faire le tour des questions de chacun.e, et nous avons préparé le déroulé des conférences. L’objectif était que chacun.e se sente suffisamment en confiance avec sa présentation, pour pouvoir la faire en public le lendemain. 

Le mardi nous avons poursuivi la présentation des exercices théâtraux, en nous concentrant plus particulièrement sur la mise en voix. Mélissa a proposé un échauffement vocal : exploration des différents volumes de la voix (de la voix adressée à une seule personne proche, jusqu’à la voix « théâtrale » très projetée), exercices d’articulation et de souffle. J’en ai profité pour ajuster individuellement chacun.e, en leur donnant des conseils spécifiques à leur endroit de corps et de voix. Par la suite, nous leur avons distribué une « conduite », un document qui décrivait toutes les étapes du déroulement de la conférence, pour les aider dans leur mise en place de la conférence. L’après midi nous avons poursuivi les jeux collectifs du lundi matin, en glissant progressivement vers la présentation des conférences. Tous ces jeux collectifs se font en cercle : nous nous sommes lancé.e.s dans les conférences en partant de cette position rassurante. L’exercice était le suivant : chaque élève devait se mettre au centre du cercle, d’abord sans rien dire, ensuite en saluant les personnes dans le cercle, et enfin en disant la première phrase d’introduction de leur conférence. Par la suite nous sommes revenu.e.s en dispositif frontal, et chaque élève a présenté au public l’introduction de sa conférence. 

Le jeudi était une très petite journée, les élèves ayant piscine et chant. J’ai donc choisi de leur montrer des extraits d’un spectacle d’Antoine Defoort, intitulé « Cheval ». Ce spectacle, une sorte de conférence un peu loufoque, utilise les mêmes principes que ceux que nous explorons avec les élèves. Mon objectif était de mettre en relation ce que nous avions travaillé jusque là, et ce spectacle. Le succès était mitigé, j'ai l'impression que les élèves étaient un peu jeunes pour apprécier autant ce spectacle que moi, mais ils.elles ont regardé poliment le spectacle en constatant mon enthousiasme... 

Il était d’autant plus important pour moi que nous fassions ce pas de côté, que le lendemain était la journée conclusive de la semaine. Ce vendredi, nous avons tenté une présentation des conférences dans leur entièreté. Avant cela nous avons pris le temps de repasser les différentes étapes des conférences par petits groupes. Nous avons également repris les jeux collectifs. La marge de progression sur les notions d’écoute, de passage d’énergie, de posture, de projection de voix, est tout à fait notable. L’après midi a ensuite été passée à présenter les conférences.

http://www.amicale.coop/projets/index.php?pr=76&lang=fr

Compte tenu de la situation sanitaire, l’accueil des Ateliers Médicis est fermé.